S'abonner
Distribution

Point S plus solide en 2014

Publié le 20 janvier 2015

Par Jérôme Fondraz
3 min de lecture

 

Le chiffre d'affaires consolidé des adhérents français de l'enseigne s'est élevé à 415 millions d'euros, progressant de 1,2% sur un an. Et le réseau d'indépendants a encore renforcé son maillage territorial, avec 450 points de vente.

Quelques semaines après sa convention annuelle qui a eu lieu à Vienne en Autriche, Point S a officialisé ses résultats pour l'année 2014. Ils sont satisfaisants pour Christophe Rollet, Directeur général de l'enseigne. Les ventes ont progressé en France, passant de 410 à 415 millions d'euros.

 

Dans le détail, pour les pneumatiques qui totalisent 70% du chiffre d'affaires de Point S, les ventes sur le segment TC4 ont été stables, alors que le marché français affiche un recul de -2%. Dans la catégorie PL, elles ont progressé de 11% sur un marché en hausse de 4%, tandis que les pneus rechapés ont augmenté d'un petit 1% sur un marché en baisse de 2%. Enfin, les ventes de pneus agraires sont sur la même tendance, soit une hausse de 1% sur un marché en baisse de 3%.

 

Les conditions d'achat pour les pneumatiques se sont améliorées de 2,5 à 3 points l'année dernière. Elles concernent notamment les marques premium, dont Goodyear, Bridgestone et Continental, ainsi que Pirelli et Hankook qui rejoignent le catalogue en 2015. Tandis qu'avec Michelin, les relations sont toujours tendues. « Nous regrettons que le manufacturier national ne veuille pas participer à la centralisation des achats », déclare Christophe Rollet.

 

Point S a décidé en outre de simplifier les conditions d'achat de pneus premium pour les adhérents. Deux niveaux subsistent seulement, selon si les volumes sont inférieurs ou supérieurs à 2000 pneus par an.

 

L'activité liée à l'entretien automobile a réalisé une bien meilleure année. Le chiffre d'affaire a bondi de 12% sur un marché en baisse de 4%. Cette progression de 5 points par rapport à 2013 est même remarquable pour la gamme MDD, puisque les volumes ont augmenté de 30% sur un an et qu'elle a représenté 40% des ventes de pièces effectuées par le réseau, contre 30% en 2013 (en valeur).

 

C'est une bonne nouvelle pour les adhérents, dont la profitabilité avoisine 5% en moyenne. « Avec notre gamme MDD, ils réalisent une marge de 5 à 10 points supplémentaires par rapport à des produits d'autres fournisseurs », explique Christophe Rollet. Point S va poursuivre sur sa lancée, puisqu'une nouvelle gamme d'enjoliveurs et des liquides lave-glaces colorés vont compléter le catalogue cette année, qui comprend aujourd'hui une quarantaine de références.

 

Objectif 480 points de vente

 

Pourtant, le nombre d'adhérents qui ont intégré le concept de centres auto n'a pas décollé comme prévu en 2014. Ils n'étaient que 10 en 2014, alors que l'objectif 2014 avait été fixé à 40 en 2013. L'enseigne reconnaît des difficultés d'ordre techniques sans les préciser, et revoit ses prétentions à la baisse. Elle en vise 10 nouveaux en 2015 seulement.

 

La couverture du territoire par Point S a néanmoins encore progressé l'année dernière. L'enseigne fédère désormais 325 chefs d'entreprises et compte désormais 450 points de ventes contre 420 en 2013. Le réseau est aujourd'hui présent dans la quasi-totalité des départements français, « à l'exception de la Charente, la Corrèze, la Creuse et la Lozère », précise Christophe Rollet.

 

L'objectif 2015 est de porter le maillage du réseau à 480 points de vente. Les grandes agglomérations telles que la région parisienne, Lille, Lyon, Marseille et Bordeaux sont visées en particulier. Mais Point S a identifié 140 villes prioritaires, à l'instar de Mont-de-Marsan et de Brest. Une personne a d'ailleurs été recrutée pour compléter l'équipe de 5 personnes en charge de développer le réseau et l'enseigne a décidé de participer à 6 salons cette année pour séduire de nouveaux franchisés, comme le Salon des Entrepreneurs, Franchise Expo, Equip Auto et Solutrans.

 

L'enseigne se distingue également par son déploiement mondial ces dernières années. Elle est présente aujourd'hui dans 27 pays avec plus de 3 300 points de vente, dont 2 200 en Europe. « Nous sommes le premier réseau de négociants spécialistes d'Europe, et nous pensons être le premier réseau d'indépendants de l'après-vente automobile au monde », déclare Christophe Rollet.

 

Point S Development s'est fixé comme objectif d'obtenir une part de marché d'au moins 5% dans chaque pays sur le segment pneumatiques sans préciser l'échéance, contre 8% en France aujourd'hui. La société vise également le recrutement de 200 nouveaux points de vente en Europe l'année prochaine.

 

Elle a pour ambition de devenir le 3ème réseau Nord-américain, où elle compte pour l'instant 400 points de vente aux Etats-Unis et autant au Canada, ainsi que consolider sa présence en Afrique du Sud. Des synergies sur les achats sont aussi au programme de Point S, afin d'augmenter encore sa compétitivité. « Ce qui explique pourquoi nous demandons à nos adhérents de s'engager sur des volumes tant sur les pneumatiques que sur la MDD», indique Christophe Rollet.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle