S'abonner
Nominations

Le nouvel organigramme de la Feda

Publié le 30 juin 2016

Par Alexandre Guillet
< 1 min de lecture

Les nouveaux statuts imaginés par le président Alain Landec pour la Feda riment aussi avec nouvelle gouvernance et nouveaux hommes forts.

Début juin, Alain Landec a été réélu à la présidence de la Feda. On parle de réélection car le mode de scrutin a évolué, à savoir que l'ensemble des adhérents est désormais appelé à voter. En fait, Alain Landec a surtout reçu par ce vote le blanc-seing des adhérents pour poursuivre sa stratégie dévoilée en janvier dernier.

Le point majeur de ce "plan de relance" de la Feda touchait à la collecte des adhésions, confiée aux groupements. Si d'aucuns ont pu voir cela comme une mainmise des groupements de distribution sur la fédération, Alain Landec se veut rassurant: "Les groupements sont en fait le relais commercial nécessaire qui nous manquait sur le terrain. Nous avions besoin d'eux pour ça, car nous ne pouvons faire ce travail "d'évangélisation" au quotidien. Mais tous les groupements sont devenus collecteurs, et pas seulement les majeurs", précise-t-il.

Autre nouveauté d'importance, les membres du conseil d'administration de la fédération sont désormais élus et non plus désignés. Tous les courants de professionnels sont représentés, groupements et indépendants, ce qui tend à démontrer l'impartialité des futures décisions. Enfin, deux vice-présidents ont aussi été élus, Bernard Bruneaux et Jean Philippe Gobert. En attendant peut-être de nouvelles arrivées dans les prochains mois.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle