S'abonner
Manufacturiers

Apollo Tyres se positionne sur le marché iranien

Publié le 15 juin 2015

Par Mathieu Marcinkiewicz
< 1 min de lecture

Le manufacturier de pneumatiques table sur l'aboutissement des négociations sur le nucléaire iranien et s'attend à une croissance « importante » de ses ventes d'ici la fin de son exercice fiscal, soit le 31 mars 2016. 

Le manufacturier de pneumatiques table sur l'aboutissement des négociations sur le nucléaire iranien et s'attend à une croissance « importante » de ses ventes d'ici la fin de son exercice fiscal, soit le 31 mars 2016. 

Apollo Tyres a déjà anticipé un réchauffement des relations commerciales avec l'Iran. Le groupe indien commercialise depuis presque 3 ans ses gammes de pneus auto, Pl et autocars dans la République Islamique, grâce au relais du distributeur local Alton Rah Tohid Jonob Khozestan Coop Co, selon le site ETauto.com.

La levée des sanctions économiques contre l'Iran aurait pour conséquence une croissance rapide de l'économie du pays. Apollo Tyres a décidé d'aller de l'avant, même si les négociations n'ont toujours pas abouti. L'industriel annonce le lancement prochain d'une gamme de pneus hors route en Iran, sans donner de calendrier précis.

Selon lui, 300 000 pneus pour véhicules utilitaires sont vendus chaque mois sur le marché iranien, dont 60% sont à technologie radiale.

Le Groupe indien ne craint pas les foudres américaines. Début 2014, une délégation française s’était déplacée à Téhéran début 2014 pour reprendre contact avec les entrepreneurs iraniens. Michelin, qui était le premier manufacturier du Moyen-Orient avant l’embargo économique imposé à l’Iran, faisait partie du voyage.

Plusieurs cabinets d’avocats avaient alors écrit au Secrétaire à la Défense américain pour lui demander que Michelin ne puisse plus bénéficier de contrats avec l’armée américaine si des relations commerciales devaient être nouées avec la République Islamique.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle