S'abonner
Manufacturiers

Le pneumatique comme «Street Art» dans le rapport annuel Pirelli 2014

Publié le 18 mars 2015

Par Mathieu Marcinkiewicz
< 1 min de lecture
Comme chaque année, le manufacturier porte un soin particulier à la fabrication de son rapport annuel. Pour l'édition 2014, le groupe a associé le street art dans son projet de communication. Concrètement, l’artiste brézilienne Marina Zumi, l’Allemand Dome et le Russe Alexey Luka, trois noms connus dans l’univers du street art, ont interprété le pneumatique […]
L'une des 3 oeuvres

Comme chaque année, le manufacturier porte un soin particulier à la fabrication de son rapport annuel. Pour l'édition 2014, le groupe a associé le street art dans son projet de communication. Concrètement, l’artiste brézilienne Marina Zumi, l’Allemand Dome et le Russe Alexey Luka, trois noms connus dans l’univers du street art, ont interprété le pneumatique et l’ont illustré dans trois œuvres assemblées en une installation magistrale : une pyramide tronquée, grande de cinq mètres, dont trois cotés mesurent plus de vingt mètres.

Ces oeuvres ont été présentées du 26 au 28 février au Hangar Bicocca, l’espace d’exposition du groupe Pirelli situé à Milan.

"Pirelli a choisi cette forme particulière d’expression parce que la rue, la mobilité et le multiculturalisme, qui sont des caractéristiques typiques du street art, sont aussi une part de la culture du manufacturier italien", précise le communiqué du fabricant.

Dans le rapport 2014, le travail des street-artists ne ressort pas juste sous la forme d’images, qui apparaîtront dans la version imprimée du rapport annuel Pirelli, mais aussi dans une série de vidéos qui, dans la version digitale, racontent le projet et ses fondements.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle