S'abonner
Manufacturiers

Michelin en Indonésie pour produire du caoutchouc naturel

Publié le 19 mai 2015

Par Jérôme Fondraz
2 min de lecture

Le Groupe a pris une participation dans une co-entreprise avec Barito Pacific Group (BPG). Ensemble, ils vont assurer la reforestation de trois concessions dans la péninsule, dont une partie avec des hévéas.

Michelin va investir 55 millions de dollars dans cette joint-venture en échange d’une participation minoritaire de 47% du capital, contre 53% pour BPG. Les deux partenaires ont prévu de planter des hévéas pour produire du caoutchouc naturel (environ 80 000 tonnes par an) sur des terrains situés dans les provinces de Jambi (Sumatra) et du Nord-Est de Kalimantan-Timur (Bornéo).

Sur une surface équivalente, soit 44 000 hectares, également victime d'une déforestation incontrôlée, ils prévoient de recréer un environnement naturel, de créer des cultures vivrières pour la population locale, et de réimplanter d’autres espèces végétales endémiques. Ce projet créera à terme 16 000 emplois locaux directs ou indirects.

Dans le cadre de ce projet, Michelin s’est associé à l’Organisation Non-Gouvernementale WWF pour mener plusieurs actions environnementales. Ce partenariat sur quatre ans, signé le 24 avril 2015 par Jean-Dominique Senard, Président du groupe Michelin et Marco Lambertini, Président de WWF international, porte sur la promotion de meilleures pratiques en matière de culture, d’extraction et de transformation de la gomme, dans les instances internationales représentatives de la filière.

Ils travailleront aussi sur la recherche et la mise en place des meilleures solutions possibles dans les zones des plantations, WWF étant présent sur des concessions mitoyennes à celles de Michelin/BPG. A cet effet, Michelin et BPG ont mis en place un organe de gouvernance spécifique où siègera le WWF. Il est également prévu de mener des opérations de protection, de conservation et de restauration de la faune et de la flore dans et autour des zones des concessions.

Michelin exploite déjà un peu plus de 55 000 hectares d’hévéas au Brésil, au Nigéria, au Ghana et en Côte d’Ivoire, directement ou par le biais de participations, ce qui assure  environ 10% de ses besoins aujourd’hui. Le caoutchouc naturel entre dans la composition des gommes, représentant entre 30% et 40% du poids d’un pneu lourd et entre 15 et 20% d’un pneu tourisme. Les fabricants de pneus consomment près de 70% du caoutchouc naturel mondial.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle