S'abonner
Manufacturiers

Michelin restructure son outil industriel européen

Publié le 6 novembre 2015

Par Alexandre Guillet
< 1 min de lecture

Michelin vient d'annoncer qu'il allait fermer trois usines sur le continent européen, provoquant l'inquiétude des syndicats français.

Sur fond de crise économique et de concurrence accrue sur le marché des pneus PL, Michelin a annoncé une importante réorganisation de son réseau industriel en Europe avec la fermeture de trois usines, hors France.

D'ici 2016, l'entreprise va fermer son usine de Fossano en Italie et celle de sa filiale Pneu Laurent à Oranienburg en Allemagne, et projette de faire subir le même sort d'ici la mi-2018 à son site britannique de Ballymena. Au total, près de 1.500 salariés sont concernés par ces fermetures.

Florent Menegaux, directeur général des opérations chez Michelin, explique cette réorganisation par un marché du pneumatique poids lourd qui "a chuté de 25% depuis 2007 en Europe, en passant de 21 à 16 millions de pneus. Pendant ce temps, la concurrence a progressé avec des ventes de pneus asiatiques qui augmentent de 108%".

Le groupe a précisé qu'il enregistrerait une provision d'environ 280 millions d'euros dans ses comptes 2015 pour financer cette réorganisation.

Les syndicats français sont inquiets, craignant de nouvelles annonces pour début 2016, notamment pour La Combaude (Clermont-Ferrand), Tours, Monceau-les-Mines et le Puy-en-Velay.

 

(avec AFP)

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle