S'abonner
Manufacturiers

Pirelli passe sous pavillon chinois

Publié le 23 mars 2015

Par Jérôme Fondraz
< 1 min de lecture

L'information qui avait fuité dans la presse italienne le 19 mars dernier, a été confirmée dimanche soir. La société China National Chemical Corp (CNCC), propriété du conglomérat chinois ChemChina (marque Aeolus), va acquérir les 26,2% du capital de Pirelli, détenus par la holding Camfin, son principal actionnaire.

Marco Tronchetti Provera, Président de Pirelli

A 15 euros l'action, cette OPA valorise le groupe milanais à hauteur de 7,1 milliards d'euros. En comparaison, les entreprises chinoises ont investi au total 3,5 milliards d'euros en Italie l'année dernière, selon Bloomberg News.

 

Ce nouveau changement dans l'actionnariat de Pirelli sera effectif l'été prochain. Marco Tronchetti Provera devrait rester à la tête de l'entreprise, dont le siège restera en Italie mais pourrait quitter Milan.

 

Le 5e manufacturier mondial, né en 1872 à Milan, avait déjà vu l'arrivée du russe Rosneft dans le capital de la holding Camfin l'année dernière. Il était détenu depuis à parts égales avec Nuove Partecipazioni, qui appartient au P-dg Marco Tronchetti Provera. Le reste du capital de Camfin appartient aux banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo.

 

L’accord prévoierait la création d’une nouvelle société, Bidco, qui deviendrait l’actionnaire principal de Pirelli et serait indirectement contrôlée par CNCC, en partenariat avec Camfin, selon le journal Les Echos. Les autres actuels principaux actionnaires directs de Pirelli seraient Malacalza Investimenti (7%), la famille Benetton (4,6%) et Mediobanca (4,1%).

 

Créé en 2004, CNCC est le premier groupe chimique chinois avec un chiffre d'affaires d'un peu moins de 40 milliards d'euros. Cette compagnie publique est aussi un manufacturier de pneumatiques puisqu'elle produit les marques Aeolus, Yellow Sea et Double Happiness pour les segments tourisme, industriel et génie civil.

 

Le regroupement des activités de China National Chemical et de Pirelli dans le domaine des pneus industriels permettrait de doubler les volumes de 6 à 12 millions d'unités, selon Camfin.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle