S'abonner
Marché

La franchise se redresse et voit plus loin

Publié le 27 juin 2022

Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
En célébrant son demi-siècle d’existence, la Fédération française de la franchise (FFF) a rappelé la résilience du modèle après la crise sanitaire. A cette occasion, l'organisation a dressé sa feuille de route pour les années à venir et a particulièrement mis l'accent sur la digitalisation.
La FFF a fêté son anniversaire et présenté ses projets le 16 juin dernier. © FFF / Stéphane Laure

La franchise s’est relevée en 2021. Après l’avoir fortement souligné en mars dernier, la Fédération française de la franchise (FFF) l’a répété en ce mois de juin. Après une année 2020 difficile, la tendance s’est inversée l’an dernier : le nombre de réseaux de franchise et de points de vente franchisés ont crû de près de 2 %. Surtout, le chiffre d’affaires global a augmenté de 7,7 %, et plus de 15 % d’emplois (directs et indirects) ont été recensés, soit près de 800 000 au total en France.

La franchise s'est relevée en 2021. © FFF

La franchise s'est relevée en 2021. © FFF

Pour rappel, le nombre de points de vente franchisés des services automobiles a chuté de plus de 8 % l’an dernier, passant de 9 110 à 8 607. Le chiffre d’affaires cumulé des 80 franchises du secteur, 3,015 milliards d’euros, s’est en revanche rapproché de celui de 2019 (3,18 milliards d’euros).

Poursuivre le travail accompli

Après une année de rebond, la FFF peut désormais sereinement fêter ses 50 ans, avec quelques mois de retard (sa naissance remonte à 1971). En préambule d’une soirée anniversaire au Musée des Arts Forains de Paris (75), ses dirigeants ont présenté les résultats d’une enquête réalisée auprès des franchiseurs et franchisés, et ont pu se féliciter que 90 % des répondants accordent une note supérieure à 7/10 à la FFF. "Les nouveautés mises en place pendant la crise sanitaire pour rester présents auprès des acteurs du secteur, comme la newsletter et les webinars, sont plébiscités", a souligné Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la FFF.

Puisque se reposer sur ses acquis n’est pas une option, la FFF s’est aussi tournée vers l’avenir, dévoilant ses objectifs. Renforcer la visibilité de la franchise et mieux faire reconnaître ce modèle par un public plus large, particulièrement les jeunes, fait partie des objectifs. Tout comme mettre encore plus l’accent sur le volet formation (la FFF a reçu en 2021 la certification Qualiopi). La FFF espère aussi une meilleure reconnaissance des pouvoirs publics. "L’image de la franchise est parfois écornée par les erreurs du passé de certains réseaux", a regretté Véronique Discours-Buhot.

L’essor du digital

Dans le cadre de la 18ème enquête annuelle de la franchise, Florence Soubeyran, responsable marchés commerce et franchise chez Banque Populaire, a ensuite mis l’accent sur la digitalisation des franchisés. "Pendant la crise sanitaire, 83 % d’entre eux ont entrepris au moins une démarche digitale, a-t-elle précisé. Et 74 % des franchisés communiquent au moins sur un réseau social, Facebook en tête." Autres chiffres à retenir : la moitié des franchisés propose le click and collect, et autant ont mis en place la prise rendez-vous en ligne. 78 % disposent d’outils digitaux internes pour échanger entre franchisés du réseau.

De manière générale, l’innovation digitale est reconnue comme un véritable levier de croissance : dans 70 % des cas, les franchisés reconnaissent qu’elle a généré un impact positif sur l’activité de leur point de vente, et ce dès la première année pour la moitié d’entre eux.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle