S'abonner
Marché

Les pneus agraires d’Agritechnica

Publié le 5 février 2014

Par cynthia
10 min de lecture

Le premier salon mondial du machinisme agricole a levé le voile sur les dernières innovations des manufacturiers, qui accompagnent l’évolution du machinisme. Compte rendu. 

BKT

Le manufacturier indien a le sens du marketing. Sur son stand, il avait programmé de nombreuses attractions, parmi lesquelles les exhibitions de deux footballeurs « freestyle », Christopher NOEL et Colin NELL. En parallèle, plus de 16000 ballons aux couleurs du Groupe ont été distribués gratuitement. Un album de stickers Panini “Technologies Agricoles“ consacré au monde de l’agriculture, des tracteurs et des accessoires, parrainé par BKT, a également été présenté pour la première fois. Il invitait le public a collecter des vignettes tout au long de 2014 et 2015 jusqu’à la prochaine édition de Agritechnica, avec une récompense à la clé pour ceux qui le ramèneront dûment complété. Tous ces artifices poursuivaient un seul but : attirer l’intérêt sur son stand. Car le manufacturier indien a profité du salon pour lancer deux nouveaux pneus. Avec Constar, BKT cible désormais les engins de manutention agro-industriels (chargeurs télescopiques et chargeuses sur pneus). Il se distingue par sa grande stabilité verticale et latérale, condition requise essentielle lors des opérations de levage. Elle est assurée par de larges crampons qui augmentent la surface de contact au sol et permettent de supporter des charges particulièrement lourdes.

La seconde nouveauté est le Star Trac. Ce pneu est conçu spécialement pour les engins évoluants dans les plantations de coton. Cette culture se présente comme des « buissons » de hauteur moyenne et la récolte demande au pneu une excellente flottaison et une réduction du compactage du sol. Grâce au dessin particulièrement profond de sa bande de roulement, le Star Trac se distingue par sa capacité de traction. Il présente également des performances optimales sur route, selon BKT. Son marquage adopte le suffixe “VA” qui se réfère à un profil spécifique de la jante commune aux moissonneuses-batteuses.

BKT a également dévoilé de nombreuses extensions de gammes. Ainsi, la famille AgrimaxForce s’est enrichie des dimensions IF 600/70 R 30, IF 650/65 R 34, IF 650/85 R 38, IF 800/70 R 38 et IF 710/70 R 42. Agrimax Spargo s’est élargie avec la nouvelle taille VF480/80 R 50, en plus de la VF380/90 R 46 déjà présente dans le commerce. En ce qui concerne les gazons et les terrains meubles, la gamme Agrimax RT 600 – lancée au cours de la dernière édition du SIMA de Paris dans la taille 800/65 R 32 – accueille désormais la dimension 1050/50 R 32. Pour les remorques, BKT propose son FL 630 SUPER en 750/60 R 30.5 et a annoncé de nouvelles tailles dans le courant de l’année 2014 (600/55 R 26.5, 560/60 R 22.5, 650/50 R 22.5 et 750/60 R 26.5). Enfin, pour les tracteurs qui travaillent sur des terrains mouillés et marécageux, l’Agrimax Elos gagne une dimension en 480/80 R 42. Deux nouvelles variantes ont aussi été annoncées en 16.9 R 28 et 520/85 R 42.

MICHELIN

Le manufacturier n’a pas ménagé ses efforts pour alerter les médias sur les nouveautés qui seraient présentées à l’occasion de cette nouvelle édition d’Agritechnica à Hanovre en Allemagne. Une conférence de presse sur Internet avait eu lieu en amont, réunissant des journalistes de tous les continents, pour annoncer le lancement du plus gros pneu pour tracteur au monde : l’AxioBib IF900/65R46. Le Pneumatique lui a déjà accordé un article dans son dernier numéro. C’est donc sur 2 autres pneus agraires que nous mettons le projecteur. Le premier est le BibLoad Hard Surface pour les nouvelles générations de chargeuses compactes et machines télescopiques. Ce pneu agraire à structure radiale a été conçu pour être efficace dans les champs et performant sur les sols durs : cours de fermes, routes entre silos et lieux de stockage... Michelin déclare avoir développé cette gamme en intégrant de nombreuses études d’usage, réalisées dans plusieurs dizaines de fermes en France, Allemagne et Russie. Car pour certains agriculteurs, le pourcentage du temps passé sur ces surfaces dures peut atteindre 50 % du temps de travail. Au final, le BibLoad Hard Surface se distingue par une sculpture inédite, composée de pavés en forme de diamant. Leurs facettes biseautées présentent pas moins de six angles d’attaque différents, qui renforcent la rigidité des pavés quelle que soit la hauteur de sculpture, puisqu’elles sont taillés jusqu’à l’embase. Ces biseaux permettent aussi de mieux répartir les sollicitations sur la nappe carcasse lors des mouvements latéraux, tout en facilitant le débourrage. En complément à la gamme des pneus XMCL, adaptés à un travail sur sol meuble, le BibLoad Hard Surface présent un taux d’entaillement de 50 % au lieu de 70 %, afin de réduire les puissances acoustiques et d’améliorer le confort. La longévité est garantie par sa surface de gomme au sol optimisée, induisant un coût horaire inférieur aux pneumatiques à barrettes, selon Michelin.

Pour les engins de traitement, Michelin a élargi son offre en ajoutant une nouvelle dimension dans sa gamme SprayBib. Cette décision répond aux exigences de productivité, de vitesse et de charge des exploitants agricoles, dont les machines peuvent désormais porter plus de 4500 litres dans leurs cuves. Seule une série inférieure ou égale à 95 permet de garantir des conditions optimales de stabilité, notamment à la vitesse élevée de 65 km/h (quand la loi le permet), selon Michelin. Le groupe commercialise donc désormais le SprayBib en VF420/95R50, qui vient compléter la dimension VF380/90R46 lancée en 2011. Bénéficiant de tous les avantages de la technologie Michelin Ultraflex, le nouveau pneu permet de travailler aux champs à moindre pression, ainsi que d’améliorer la stabilité de ces engins portant de lourdes charges. A titre d’exemple, et pour un indice de charge de 177 (7300 kilos), un pneumatique de technologie IF nécessite une pression de 4,8 bars. Elle sera de seulement 3,6 bars grâce à la technologie VF avec le Spray- Bib VF420/95R50. Cet avantage permet d’entrer plus tôt dans les sols au sortir de l’hiver, sans dégradations, et de pouvoir gérer au mieux son activité dans des fenêtres météo parfois contraignantes.

Sur la base d’un CargoXBib, le Groupe exposait un autre pneu concept sur lequel figurait un QR Code, moulé dans le flanc. Cette innovation entre dans le cadre des pneus communicants, à l’instar des puces RFID. Mais là, pas besoin d’un lecteur spécial, un smartphone lisant les flashcodes suffit pour scanner le QR Code. L’utilisateur accède alors automatiquement sur Internet à une animation qui va lui fournir toutes les informations sur le bon usage de son pneumatique, notamment pour savoir quelle pression appliquer pour quelle charge. Ce n’est pas un hasard si Michelin a choisi le pneu CargoXBib. Grâce à sa carcasse haute résistance, il peut passer d’une pression de 4 bars sur route à 1 bar dans les champs. Il faut aussi saluer la prouesse technologique du manufacturier clermontois, car pour la première fois, un QR Code de grande dimension (75 x 75 mm) a été réalisé par effet de contraste « noir sur noir », avec des effets de gradients directement moulés sur le caoutchouc, sur le flanc du pneumatique. Michelin a introduit cette technologie de marquage à effet « velours » sur son Pilot Sport Cup 2, qui équipe la Porsche 918 Spyder, détentrice du record du tour du circuit du Nürburgring.

MITAS

Un pneu concept étonnant a fait son apparition sur le stand du manufacturier tchèque, qui illustre sa vision personnelle d’une technologie IF (Improved Flexion). Baptisé PneuTrac, il a été développé avec Galileo Wheel Ltd et présenté au salon sur une jante de 38 pouces. « Le Pneu- Trac offre une productivité largement supérieure et des coûts de fonctionnement réduits grâce à une meilleure traction et une transmission de puissance au sol plus efficace », a expliqué Andrew MAbiN, Directeur ventes et marketing chez Mitas. En 280/70R18, le PneuTrac présente une surface de contact 53 % plus longue que celle d’un pneu standard, passant de 617 m à 946 mm, pour une pression inférieure de moitié (0,8 bar vs 1,6 bar). La force de traction est supérieure de 48 % et la rigidité latérale est renforcée de 167 %. Malgré son absence de flancs plats, le PneuTrac peut être monté sur des jantes standard. « Notre objectif était de concevoir un pneu doté d’une surface de contact plus large avec une pression de gonflage réduite, qui assure une répartition régulière de la pression au sol et entraîne un moindre tassement », a déclaré Alon HAykA, P-dg de Galileo Wheel Ltd. « Le PneuTrac Mitas n’est pas encore commercialisé. Il reste du chemin à parcourir mais nous disposons des technologies et du savoir-faire nécessaires pour le proposer sur les marchés du monde entier une fois que nous aurons terminé les tests et les contrôles dans diverses conditions », a ajouté Andrew MAbiN.

Mitas a également profité du salon pour annoncer plusieurs actualités. Il a exposé pour la première fois en Europe son pneu radial HC 1000 TL, fabriqué dans son usine américaine situé dans l’Iowa lui ouvrant de nouveaux débouchés. « En octobre 2013, nous avons installé trois presses à vulcaniser supplémentaires dans notre usine de Charles City, pour atteindre une capacité de production annuelle totale de 13 500 tonnes de pneus » a déclaré Pavel CHArvát, président de Mitas Tires Amérique du Nord. Destiné à équiper les nouveaux pulvérisateurs, Mitas a choisi de le présenter au salon en VF 380/90R46 173D, c’est-à-dire qu’il adopte la technologie Very High Flexion. Avec son indice de vitesse « D », il peut aller jusqu’à 65 km/h avec une charge maximale de 6 500 kg, ce qui correspond à une capacité de charge plus élevée de 62,5 % par rapport à un pneu standard. Néanmoins, les jantes sont les mêmes pour un pneu VF et pour un pneu standard. La plus grande empreinte du pneu VF conduit à un compactage moindre du sol et à une mobilité accrue dans des conditions de sol difficiles et humides. Sa gamme SFT (Super Flexion Tyre) s’étend. Elle fait appel à la technologie SVT de Continental, avec qui le contrat de fabrication des pneus agricoles sous la licence du manufacturier allemand a été renouvelé pour cinq années supplémentaires, soit jusqu’en 2019. Destinée aux tracteurs de plus de 180 CV vendus sur le marché nord-américain, elle gagnera de nouvelles dimensions pour une commercialisation à l’international en 2014 (900/60R42 ; 710/60R34 ; 650/60R34 ; 710/65R46 ; 750/65R26 et 580/85R42). Il en va de même pour la gamme de pneus CHO pour moissonneuses-batteuses, commercialisée sur les marchés du monde entier sous les marques Mitas et Continental. Déjà disponible en 800/70R32 CHO 175A8/172B, elle gagne 5 dimensions (900/70R32 CHO 182A8/179B ; 680/85R32 CHO 178A8/175B ; 800/70R38 CHO 178D/181A8 ; 900/60R32 CHO 176A8/173B ; 900/60R38 CHO 178D/181A8).

TRELLEBORG

Avec son stand à fontaine, ses pneus bleus, un film en 3D vantant les mérites d’une agriculture durable, le manufacturier soigne son image sur les salons. Cette édition d’Agritechnica lui en a fourni une nouvelle opportunité. Sur son stand, impossible de manquer le pneu TM 1000 High Power avec sa jante THK de 46 pouces et sa bande de roulement Blue- Tire. « Notre dernier pneu gigantesque est un puissant aboutissement de notre avancée technologique. Le nouveau pneu de 46’’ IF900/65R46 TM1000 High Power assure une surface d’empreinte extra-large à faible pression ainsi qu’une portance inégalable. Ceci se traduit par une distribution optimale de la pression au sol, limitant le tassement et contribuant à l’amélioration du rendement des cultures » a déclaré Piero MANCiNELLi, Directeur du département Recherche & Développement de Trelleborg Wheel Systems Agricultural and Forestry Tires. Dans le cadre du salon, le manufacturier a également été récompensé par un prix « Machine of the Year 2014 » décerné par un jury de 16 journalistes du groupe de presse agricole allemand DLV, pour sa technologie « ProgressiveTraction », c’est-à-dire à « traction progressive ». Spécialement conçue pour améliorer l’efficacité des travaux grâce à un crampon double, elle permet d’obtenir plus de traction quand cela est nécessaire. La capacité de traction serait même plus de dix fois supérieure à celle de pneumatiques de technologie standard. De plus, la force de traction supplémentaire permettrait une diminution du temps de travail de 3 à 5 % ainsi qu’une réduction de la consommation de carburant de 5 %, selon Trelleborg. Enfin, le Groupe a également présenté des extensions de gamme. Sur le segment agro-industriel, le TM1000 High Power arrive aussi en 750/75R46, le TM1000 HP en 710/75R42, le TH400 en 460/70R24. Pour les dernières générations de machines de récolte, le TWIN RADIAL est désormais disponible en 750/60R30.5 et le TM3000 en IF 800/70R32 CFO.

VREDESTEIN

Vredestein a pris en compte les performances élevées des moissonneuses-batteuses et arracheuses à trémie en matière de puissance du moteur, largeur de travail et volume du réservoir. Son nouveau pneu Traxion Cereall est doté de la technologie F+, qui accroît sa flexion de 20 %, et donc d’autant sa capacité de chargement. C’est aussi un pneu CFO (Cyclic Field Operation), c’est-à-dire conçu pour des conditions cycliques de charge, afin d’absorber la différence de poids entre un réservoir vide et plein lors de la récolte. Pour assurer une transmission de puissance plus élevée dans la zone de traction du pneu, le Traxion Cereall adopte des crampons à la forme arrondie, qui s’étendent vers l’extérieur afin de réduire le patinage. La bande de roulement est auto-nettoyante et sa largeur a été pensée pour convenir aux moissonneuses- batteuses les plus larges.

En ce qui concerne les tracteurs de forte puissance, les pneus de 710 mm sont souvent utilisés pour les gros travaux. Ceux qui développent entre 230 cv et 280 cv nécessitent un effort de traction supplémentaire qui peut nécessiter de remplacer les pneus arrière standard de 38 pouces par des pneus de 42 pouces. De manière générale, cela implique que les pneus de l’essieu avant doivent également passer de 28 à 30 pouces, nécessitant ainsi un investissement considérable en pneus et en jantes. C’est pourquoi Vredestein a eu l’idée de lancer le TraxionXXL en 710/75 R 38. Ainsi, plus besoin d’installer des jantes de taille supérieure, les pneus pouvant être placés sur des jantes existantes. Le pneu se caractérise par sa hauteur de flanc, qui représente 75 % de la largeur, soit un diamètre de deux mètres. Ainsi, il constitue un juste milieu entre le modèle 710/70 R 38, plus petit, et le modèle supérieur, 710/70 R 42. Ils peuvent pratiquement toujours être placés sans que des modifications ne doivent être apportées à la cabine. Par ailleurs, le volume d’air plus important de ces nouveaux pneus permet d’obtenir une capacité supérieure (jusqu’à 400 kg) par rapport au modèle 710/70 R 38 lorsqu’ils sont utilisés pour le transport. Ainsi, en fonction de la taille des pneus de l’essieu avant, qui peuvent également être placés sur les jantes existantes, l’investissement total peut être jusqu’à 65 % inférieur par rapport à un changement de taille habituel.

Le Faktor-S est un pneu diagonal polyvalent qui cible en particulier les tracteurs utilisés dans les exploitations agricoles, horticoles et forestières, dont les activités portent sur des surfaces plus modestes. C’est dans cette perspective que Vredestein l’a conçu, partant du principe que de bons outils comptent pour moitié dans la réalisation d’une tâche. La forme allongée et nettement évasée des crampons de la bande de roulement crée une large surface de contact, assurant confort de conduite et une longue durée de vie, tant sur la route que dans les champs. Le Faktor- S est disponible en quatorze tailles parmi les plus demandées, de 9,5-24 à 18,4-34. Il peut être placé sur des jantes étroites ou larges, afin d’équiper soit les véhicules personnels, soit les tracteurs classiques. Tous les pneus présentent un indice de chargement correspondant à l’indice de vitesse A8 et une désignation d’indice de capacité de charge. La vitesse maximale est de 50 km/h.

De son côté, la maison mère Apollo a présenté deux nouvelles gammes de produits destinés aux pelleteuses et aux chargeuses compactes. Elles vont permettre au manufacturier indien d’élargir sa clientèle sur le marché des pneus industriels et de consolider le développement de la marque en Europe. La gamme Apollo AWE 713 a été conçu exclusivement pour les pelleteuses. Elle comprend trois nouvelles tailles – 9.00-20, 10.00-20 et 11.00-20 – qui seront introduites sur le marché européen début 2014. Pour les chargeuses compactes, qui sont des machines de construction extrêmement maniables, le pneu ASR 614 se caractérise par sa capacité de traction élevée. Le composé de caoutchouc spécial utilisé pour la bande de roulement et les flancs présente une haute résistance à l’usure, assurant une protection adéquate contre les objets tranchants. Apollo proposera l’ASR 614 en deux tailles, à savoir 10-16.5 et 12-16.5, plus tard cette année. Enfin, le Groupe a introduit une nouvelle dimension pour l’AIT 416 destiné aux tractopelles, en 18.4-26. Elle est très prisée pour l’essieu arrière des tractopelles en raison de sa capacité de chargement élevée. Avec ce dernier ajout, la gamme se décline à présent en six tailles, ce qui permet à Apollo de couvrir l’ensemble des tailles standard des pneus diagonaux industriels équipant ces machines polyvalentes.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle