S'abonner
Distribution

Doumerc se montre confiant malgré la crise

Publié le 1 décembre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
A l'occasion de Solutrans, Thomas Doumerc est revenu sur le contexte très particulier du moment. Le directeur général compte sur son expertise et son portefeuille multimarque pour garder le cap.
"Un pneu qui était compétitif à une époque l'est moins aujourd'hui, c'est une évidence. Ceci étant, la tension sur les stocks est telle que, même moins compétitifs, ces pneus se vendent toujours", juge Thomas Doumerc, directeur général de DPI.

S'il y a bien un représentant de l'univers du pneumatique qui est de tous les salons ou presque, c'est bien Doumerc Pneus International (DPI). Fidèle à sa stratégie, le distributeur de Montauban (82) a pris part une nouvelle fois à la dernière édition de Solutrans organisée du 16 au 20 novembre 2021. "Au même titre qu'Equip Auto est très important pour notre activité tourisme, Solutrans est incontournable pour le poids lourd, rappelle Thomas Doumerc. On cible les négociants et ce salon est un rendez-vous majeur pour eux".

Pour le directeur général, la biennale du monde du transport constituait aussi une occasion, unique depuis deux ans, de se rappeler au bon souvenir de ses partenaires et clients au terme de ce qui restera comme un bon exercice. "On va faire une bonne année 2021 sur le plan du CA même si, au niveau des marges, la situation est plus décevante, juge le dirigeant. Comme l'ensemble du secteur, on est confronté à de grosses tensions sur la supply chain mais, paradoxalement, c'est aussi dans ce genre de situation qu'on prend conscience du rôle que peuvent jouer les distributeurs".

L'expertise internationale

Du Tarn-et-Garonne au reste du monde, il n'y a qu'un pas pourvu que l'on ait des idées et de la bonne volonté. Doumerc a pris un virage international depuis désormais bien longtemps et possède une réelle expérience du sujet. A l'heure où les approvisionnements venus d'Asie font grise mine, c'est précisément ces acquis et cette antériorité qui aide la société à garder le cap. "On y arrive parce qu'on a cette expérience, effectivement, mais aussi parce que les manufacturiers nous suivent. Il n'en reste pas moins que la pression est forte."

Si l'inflation des coûts des matières premières et du fret est intelligemment absorbée par les fabricants et les distributeurs, une réalité s'impose à tous : "un pneu qui était compétitif à une époque l'est moins aujourd'hui, c'est une évidence. Ceci étant, la tension sur les stocks est telle que, même moins compétitifs, ces pneus se vendent toujours". Pour donner un ordre d'idée, Thomas Doumerc, dont la société commercialise en PL les marques Giti, Kumho, RoadX et Sailun, fait état d'un stock moyen de 25 000 références qui a fondu à 10 ou 12 000 unités ces dernières semaines.

Forte croissance pour 2021

Pas de quoi l'affoler. "On arrive à jongler avec la crise notamment parce qu'on a la chance d'être multimarque, ajoute-t-il. Et puis il faut aussi souligner qu'en dépit de ce contexte les gens consomment et la situation sanitaire s'apaise". Doumerc Pneus International peut également compter sur la force de sa logistique (en étant capable de livrer en 12 à 48h), sur l'apport de son WMS, ou encore sur ses choix stratégiques récents.

L'entreprise a enregistré l'arrivée de nouvelles gammes en Sailun, elle vient aussi de conclure un nouveau partenariat avec Austone, celui noué avec Giti continue de monter en puissance alors que celui signé avec Kumho commence à prendre tout son sens. Récupérée et dévoilée lors d'Equip Auto 2019, la commercialisation de la gamme PL du sud-coréen est désormais bien lancée. Preuve du bien-fondé de sa stratégie, DPI devrait conclure 2021 sur une croissance de 10 % comparé à 2019 et 30 % comparé à 2020. Une sacré performance par les temps qui courent.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle