S'abonner
Distribution

Point S : bientôt du vitrage en industriel ?

Publié le 17 novembre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
La réflexion est en cours au sein du réseau lyonnais qui, face au succès rencontré par S Glass en tourisme, espère bien dupliquer son concept dans l'univers industriel. Une concrétisation est espérée dès 2022.
Après une "année 2020 magnifique" en dépit du contexte difficile, 2021 "sera encore plus belle" pour Point S Industriel assure Pascal Gradassi, directeur commercial du réseau.

Après une "année 2020 magnifique" en dépit du contexte difficile, 2021 "sera encore plus belle" pour Point S Industriel et ses 250 implantations, à en croire Pascal Gradassi, directeur commercial, qui fait état d'excellents résultats en pneumatiques PL et d'un niveau d'entrées atelier qui ne cesse de croître. A l'occasion de Solutrans, le responsable est tout à sa joie car cette performance n'a rien eu d'une sinécure tant la réussite de Point S, en industriel comme dans son ensemble, cache certaines difficultés inhérentes à toute la profession.

La gestion des équipes se complexifie

"On est très fier de notre dynamique car nos adhérents ont tenu le coup en 2020, ils n'ont jamais fermé durant le premier confinement, ils sont restés mobilisés et ils récoltent aujourd'hui les fruits de leur engagement, complète Pascal Gradassi. Ceci étant, ils sont confrontés à de nouvelles problématiques qui rendent leur tâche plus compliquée. Le sujet RH est au cœur de leur préoccupations. Le manque de main d'œuvre qualifiée s'est renforcé ces derniers mois car la crise sanitaire a poussé des collaborateurs à changer de voie ou de vie".

Lire aussi : Point S ouvre son 600e point de vente.

Sur la période 2020-2021, Point S Industriel a étoffé son maillage d'une dizaine de points de vente. Un bon volume, conforme aux moyennes du réseau, mais qui aurait pu être encore meilleur sans ce souci RH. "Certains adhérents s'interrogent voire refusent d'ouvrir un centre supplémentaire sans avoir l'assurance de pouvoir s'appuyer sur une équipe compétente." Pour 2022, une dizaine d'ouvertures est attendu même si l'essentiel des développements portera sur d'autres sujets.

Création d'un "cahier des charges sous-traitance"

Le premier d'entre eux concerne la question du vitrage. Après le succès rencontré par S Glass en tourisme, pourquoi ne pas dupliquer le modèle pour les poids lourds et les bus ? De nombreux adhérents ont fait part de leur intérêt et une réflexion "bien avancée" est en cours. Les besoins ont été sourcés, les points de vente potentiels ont été identifiés (notamment pour avoir une couverture crédible vis-à-vis des flottes), reste alors à résoudre la question de la formation. Une concrétisation est espérée pour le courant de l'année prochaine.

Autre sujet, moins matérialisable mais tout aussi incontournable, Point S a débuté la réalisation d'un "cahier des charges sous-traitance". En d'autres termes, le réseau entend rassembler tous les cahiers des charges des manufacturiers pour en faire la synthèse. La finalité de cette démarche étant de démontrer le savoir-faire des adhérents mais aussi de les aider à monter en compétences en leur montrant ce qu'il leur manque pour être référencé. Preuve de son intérêt, avant même que ne débute l'audit du réseau, les manufacturiers partenaires ont validé cette initiative.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle