S'abonner
Innovation

Evonik montre ses muscles

Publié le 30 mars 2015

Par Mathieu Marcinkiewicz
< 1 min de lecture

Le chimiste allemand, fournisseur de silice pour l'industrie du pneu, annonce qu'il va investir plus de 4 milliards d'euros en recherche et développement au cours de la prochaine décennie.

Ulrich Küsthardt, Evonik

Evonik entend tirer le meilleur parti d'un marché des pneus "verts" qui connait une croissance de 30% par an depuis 2010. L'entreprise fait valoir sa différence en soulignant qu'elle est la seule au monde à produire à la fois de la silice et des silanes, deux composants des pneus "verts".

Un plan a donc été établi, qui fixe à 4 milliards d'euros le montant des investissements qui seront réalisés ces 10 prochaines années. L'année prochaine, une nouvelle usine sera opérationnelle au Brésil pour produire de la silice. Les sites de Wesseling et Rheinfelden en Allemagne vont également être renforcés et se concentrer sur les marchés des pneus PL et autocars.

Le responsable de l'innovation du groupe, Ulrich Küsthardt, a détaillé le plan en trois axes : "Nous devons davantage cibler nos projets, être plus international dans notre recherche et être plus ouvert dans nos échanges de connaissances. L'objectif est d'apporter des innovations aux consommateurs avec encore plus de rapidité et d'efficacité."

Le budget de la R&D d'Evonik était déjà en hausse en 2014 à 413 M€, contre 394 M€ en 2013. La société déclare également que 500 projets sont actuellement en gestation et que de nouveaux devraient voir le jour par le biais de plusieurs plans. Evonik détient à ce jour 25 000 brevets (en incluant les demandes en cours), dont 250 déposés en 2014.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle