S'abonner
Manufacturiers

ContiCabana : Rio, banlieue de Hanovre

Publié le 5 février 2015

Par Jérôme Fondraz
2 min de lecture
Sponsor de la Coupe du Monde 2014, et du football en général, Continental ne pouvait évidemment déplacer tous ses bons clients à Rio. Il a donc décidé de réaliser l’opération inverse, grâce à son opération ContiCabana il a rapproché Rio et la plage de Copacabana de son siège social de Hanovre. Sitôt dit, sitôt fait, […]

Sponsor de la Coupe du Monde 2014, et du

football en général, Continental ne pouvait

évidemment déplacer tous ses bons clients

à Rio. Il a donc décidé de réaliser l’opération

inverse, grâce à son opération ContiCabana il

a rapproché Rio et la plage de Copacabana

de son siège social de Hanovre. Sitôt dit,

sitôt fait, il a transformé un modeste étang

de son centre d’essai du Contidrom en un

Copacabana bis. Pour coller à la réalité, il a

importé quelques containers de (vrai) sable

de la (vraie) plage, acheté quelques palmiers,

invité musiciens et danseuses cariocas pour

l’ambiance et prié les traiteurs de se mettre

au churasco. Comme l’invitation faite aux

2500 négociants invités (dont 100 Français),

comportait de la conduite – parfois rapide

sur les pistes d’essai – on a économisé argent

et ennuis en bannissant rhum et caïpirinha !

Un écran géant en plein air retransmettait

les matchs se déroulant au Brésil, avec l’anti-

moustique fourni en abondance on s’y

croyait ! Cette atmosphère bien reconstituée

(en cas de soleil !) accompagnait l’essentiel,

une opération de découverte des activités

de recherche de Conti, avec visite de

la piste automatique AIBA, de nombreux

tests – sous-gonflage, évolution des pneus

sur le mouillé – et visite guidée du Centre de

recherche de Stocken. Au programme pneu,

la découverte sur route du nouveau pneu AA,

le Conti.eContact pour voitures hybrides et

électriques, et le ContiForceContact, à la limite

du racing, au volant de voitures rapides. Dans

la foulée, Conti a parlé de ses innovations, au

présent avec le ContiSilent - mousse anti-bruit

dans la cavité du pneu – et pour le futur avec

le « pissenlit » russe pour remplacer l’hévéa.

Au total, un excellent rappel de la créativité

foisonnante des 900 chercheurs et ingénieurs

de Conti, et la preuve qu’une communication

grand public peut aussi être déclinée vers les

professionnels prescripteurs, via l’excellence

technique

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle