S'abonner
Manufacturiers

Continental : c'est Friday wear !

Publié le 14 mars 2016

Par Alexandre Guillet
< 1 min de lecture

Même si cela relève de l'anecdote, les dirigeants de Continental ont présenté les résultats financiers du groupe sans cravate, pour signifier qu'ils comprenaient les mutations du monde actuel.

Début mars, à l'occasion de la présentation des résultats de Continental au titre de l'exercice 2015, Elmar Degenhart, président directeur général du groupe et Wolfgang Schäfer, directeur financier, ont marqué les esprits en apparaissant sur l'estrade sans cravate. Il ne s'agit naturellement pas d'euphorie (le résultat net du groupe a progressé de 13% en 2015, à 2,7 milliards d'euros !), ni d'une négligence, mais la direction du groupe veut en faire un symbole de sa compréhension des changements actuellement à l'oeuvre dans la société et le monde du travail. Mutations auxquelles les jeunes générations ne sont bien entendu pas étrangères, surtout dans les comportements, la relation à la hiérarchie et au travail dans son ensemble.

"Nous nous adaptons à la réalité de l'industrie et aux jeunes générations que nous embauchons et qui ont d'autres conventions. C'est aussi un symbole de notre flexibilité : nos employés doivent se sentir à l'aise lorsqu'ils vont au travail, autrement ils ne peuvent pas se donner à 100%", souligne Elmar Degenhart. Cette démarche n'est pas une première, mais on ne l'attendait pas nécessairement du côté de chez Continental. Et de là à imaginer que les looks de Sergio Marchionne, Richard Branson ou Jacques-Antoine Granjon vont se généraliser au sein du CAC40, il y a un pas que nous ne franchirons pas...

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle