S'abonner
Manufacturiers

Démonstration de force de Michelin à Innov’Agri

Publié le 8 octobre 2014

Par cynthia
7 min de lecture

Le manufacturier avait du lourd à présenter lors du salon Innov’Agri. Quatre nouveaux pneus étaient en phase de lancement et il célébrait cette année le dixième anniversaire de son réseau de partenaires. 

Au regard de ses résultats financiers du 1er semestre, Michelin résiste à la morosité ambiante, tablant même sur des ventes stables sur le segment agraire cette année. Le haut niveau de qualité de ses pneus est sa planche de salut. « Nous savons que structurellement, le marché va diminuer ces prochaines années, parce que les puissances des machines ont augmenté. Les quantités de pneus vendus baissent mais ils sont plus techniques et surtout de plus en plus gros », explique Cyriaque Echevin, du département Marketing Agricole de Michelin France. « Un agriculteur qui avait autrefois 6 tracteurs, aujourd’hui, il n’en aura plus que trois, qui seront plus polyvalents et plus puissants. Les pneus auront des diamètres allant jusqu’à 2,32 m, au lieu de 1,85 m ». Les manufacturiers doivent donc trouver des solutions pour éviter un tassement trop appuyé des sols. Cette tendance s’affirme à chaque nouveau venu dans leurs gammes. Ainsi, sur les 4 nouveaux pneus présentés cette année par Michelin, 3 intégraient la technologie Ultraflex, qui permet une déflexion importante des flancs et autorise ainsi un usage à plus basse pression. Kleber ne risquait pas de lui faire de l’ombre. L’autre marque du groupe, pourtant numéro un sur le marché français, n’exposait pas cette année, faute de nouveautés, nous a-t-on dit. Les nouveaux venus dans les gammes de Michelin avaient donc le « champ libre ». Deux démonstrations dynamiques ont même été organisées, dont une course de deux tracteurs attelés à une benne de 18 tonnes, qui démontrait les gains de traction importants procurés par la technologie maison, Ultraflex.

Le SprayBib

Jusqu’à maintenant, ce pneu destiné aux pulvérisateurs existait depuis 2010 en une seule dimension, qui convenait spécifiquement au marché nord américain (VF390/90 R46). Le succès a été au rendez-vous, Michelin en a vendu plus de 18 000 exemplaires à fin 2013. Sa commercialisation a donc été étendue au marché français en fin d’année dernière et la gamme va monter en puissance. Innov’Agri a en effet été l’occasion d’annoncer 2 nouvelles dimensions en 50 pouces, afin d’équiper tous les types d’automoteurs pulvérisateurs : VF420/95 R50 177D TL et VF380/90 R50 175D TL. La première a même été développée en collaboration avec John Deere, le leader des pulvérisateurs motorisés, avec 60 % de part de marché dans le monde. Bénéficiant de tous les avantages de la technologie Michelin Ultraflex, le SprayBib permet de travailler aux champs à moindre pression en respectant mieux les sols, ainsi que d’améliorer la stabilité de ces engins portant de lourdes charges et capables de rouler à 65 km/h là où la législation l’autorise.

Le YieldBib

En Amérique du Nord, où une exploitation moyenne couvre 3000 ha environ, contre 200 ha en France, la principale qualité demandée à un pneu est d’optimiser la productivité de machines agricoles particulièrement puissantes. C’est dans cette optique que Michelin a lancé pour ce marché le YieldBib il y a plus de 4 ans. « A l’origine, il a été développé pour des travaux spécifiques en montes jumelées voire triplées », précise Cyriaque Echevin. Cette particularité d’un marché des pneus agricoles dicté par l’Oncle Sam serait en train de changer. Constatant qu’ils ne peuvent guère plus encore augmenter les rendements, les agriculteurs américains se tourneraient vers les techniques européennes pour réduire le coût des semis et mieux préserver les sols. Les développements réalisés sur le YieldBib illustrent cette tendance. Ils visent à réduire les coûts d’utilisation, ciblant les agriculteurs qui ne pratiquent pasle déchaumage. Prévu pour être utilisé en monte jumelée, le pneu peut être également utilisé en monte simple, auquel cas il est recommandé d’ajouter 0,4 bar aux pressions recommandées. Sa structure a été renforcée en conséquence comme l’indique son marquage « Stubble Shield » sur les flancs qui signale sa capacité à résister aux entailles. Le nouveau pneu évolue ainsi en toute sécurité dans les champs. Sa bande de roulement comprend des barrettes inclinées à 45 degrés, qui offrent l’avantage de dévier les effets destructeurs des chaumes en roulant.
Pour l’Europe, le panel dimensionnel des pneus agricoles est plus large qu’en Amérique du Nord. Michelin a donc prévu 4 tailles pour son YieldBib.

Les 4 dimensions du Michelin YieldBib
 
  • VF380/85 R34 149B TL
  • VF420/85 R34 154B TL
  • VF480/80 R46 164B TL
  • VF480/80 R50 166B TL
 
CargoX Bib High Flotation 

 

Avec ce nouveau pneu de remorque, Michelin annonce que sa technologie Ultraflex est désormais disponible pour tout le cycle cultural. En effet, le CargoX Bib existait déjà dans la gamme du manufacturier, mais on a renforcé sa structure pour qu’il puisse porter 40% de charge en plus à pression équivalente. Mais pas seulement, car Michelin a pris d’autres paramètres en compte pour satisfaire les besoins des nouveaux engins tractés, dont les dernières générations sont parfois équipées de deux ou trois essieux, de suspensions, de freins et de systèmes de télégonflage qui servent à ajuster la pression des pneumatiques en fonction de la charge et de l’utilisation. Le cahier des charges est complexe : ils doivent pouvoir supporter un usage intensif et avoir une capacité de charge élevée, allant jusqu’à plus de 10 tonnes à l’essieu ; ils doivent pouvoir rouler à des vitesses élevées pouvant atteindre 60 km/h sur route, là où la législation l’autorise ; ils doivent accrocher sur toutes les surfaces, même en dévers, aux champs tout en préservant le couvert végétal. Ils servent à la fois aux opérations d’épandage, d’ensilage et de fenaisons, équipent des remorques, des tonnes à lisier et autres autochargeuses, dont la valeur peut atteindre 250 000 euros. Pour apporter les bonnes réponses à ces besoins de polyvalence et de robustesse, Michelin a pris en compte les progrès du télégonflage. Cet outil pratique, même s’il reste encore onéreux, gagne progressivement tous les épandeurs automoteurs à fumier ou à lisier, qui nécessitent de travailler par tous les temps, et parfois sur des terrains extrêmement gras et boueux. Ainsi, les remorques équipées peuvent profiter d’une amplitude de pressions plus large avec le CargoX Bib High Flotation qu’avec un pneu à technologie radiale traditionnelle. Il peut être gonflé à 0,8 bar pour les champs, ce qui permet d’augmenter la productivité tout préservant la terre. Et à 4 bars, il assure un confort de conduite optimal, et surtout, des économies de carburant. Sans cet équipement, Michelin recommande d’utiliser le CargoX Bib High Flotation à une pression moyenne de 2,5 à 3 bars pour des raisons de sécurité, qui reste de toutes façons inférieure à celle de la concurrence (4 ou 5 bars), selon le manufacturier. Il en va de même pour l’empreinte au sol : elle est plus grande, en moyenne de 17 % à 2 bars et 37 % à 4 bars par rapport aux pneus concurrents. Une moindre compaction, c’est aussi moins de travail ensuite pour l’agriculteur, qui n’a pas à creuser autant en profondeur les sols. « Il peut donc utiliser un tracteur moins puissant ou à puissance égale, il va consommer moins de carburant », précise Cyriaque Echevin. En outre, le dessin de la bande de roulement a évolué. Les épaules ont été arrondies de sorte qu’elles soient moins agressives pour le couvert végétal, offrent une meilleure résistance à l’usure et au ripage sur route. Les pavés sont multi angles et non directionnels pour améliorer la tenue au dévers et garantir une usure homogène qui permet ensuite les permutations et accroît la longévité kilométrique. Ils ont été conçus pour faciliter le débourrage. « Lorsqu’ils travaillent des terrains gras et humides, comme c’est le cas pour la betterave ou le maïs qui se récoltent de septembre à décembre, les agriculteurs apprécieront car dans certaines communes ou départements, ils doivent venir nettoyer les routes derrière eux », explique Cyriaque Echevin. « Cette nouvelle sculpture encore plus auto-nettoyante garantit jusque trois fois moins de distance de débourrage qu’avec la précédente génération ». Le pneu a été lancé pour la 1ère monte au mois de juillet en 600/55R26.5 165D, une taille qui convient évidemment au plus grand nombre de bennes et qui sera disponible sur le marché du remplacement à partir de début 2015. Quatre autres dimensions sont prévues pour compléter la gamme.

Les 5 dimensions du Michelin CargoXBib High Flotation
  • 600/55 R26.5 165D
  • 710/50 R26.5 170D
  • 710/45 R22.5 165D
  • 650/65 R30.5 176D
  • 750/60 R30.5 181D

 

BibLoad Hard Surface

Le nouveau BibLoad Hard Surface est à la frontière entre les univers du Génie civil et de l’agraire. Il s’adresse aux engins compacts, destinés à porter des charges parfois lourdes, qui manoeuvrent sur des sols durs, secs, mouillés ou durs lubrifiés, y compris en hiver. Dans cette gamme, Michelin possède déjà deux pneus, le Power CL à structure diagonale, et le radial XMCL, qui est le pneu n°1 des ventes de sa catégorie, aussi bien en Première Monte que sur les marchés du remplacement. Fort de cet avantage, il a été décidé de conserver la même carcasse pour le BibLoad Hard Surface. En revanche, le dessin de la bande de roulement n’a plus rien à voir. « Certains clients ont une utilisation de ces produits sur des plateformes béton ou asphaltés, qui sont très usantes. Il leur fallait donc des produits à la longévité améliorée », confie Cyriaque Echevin. Des pavés en diamant, à la forme brevetée, ont remplacé les barrettes. Chacun d’eux compte 6 faces et 12 arêtes distinctes. De fait, quelle que soit la direction suivie par l’engin Compact, le pavé se trouve toujours dans la bonne position pour travailler efficacement dans toutes les directions. De plus, des pontages latéraux relient les pavés en diamant avec ceux des épaules pour rigidifier la sculpture lors des sollicitations latérales. Cela améliore la résistance du pneu dans les phases de ripage, si usantes pour la gomme sur les sols durs. Lors du développement du pneu, Michelin a mis en oeuvre plusieurs prototypes. « Ils ont été testés par des agriculteurs en conditions réelles, lors de chargement et déchargement de bennes, par exemple », indique Cyriaque Echevin. « Ce sont eux qui ont désigné le meilleur profil ». Aux pavés diamant s’ajoutent les barrettes épaules. Leur forme s’affine du centre vers l’épaule afin d’éliminer plus rapidement hors du pneu, la terre ou les éléments constitutifs du sol qui se seraient insérés dans les interstices de la sculpture. Les barrettes épaule comportent aussi un sillon, qui a pour fonction de renforcer l’adhérence transversale sur sols glissants. Le nouveau pneu a été conçu pour mieux résister aux agressions. Un cordon de protection permet de protéger les flancs contre le râpage, principale cause d’usure pour les pneus des engins compacts. Un chasse-pierre évite aussi aux cailloux de s’insérer entre la jante et le talon. En raison de sa surface de gomme plus importante et un taux d’entailles inférieur au XMCL, le pneu améliore sa longévité et son confort de conduite. Michelin a prévu de lancer son pneu en 2 dimensions (400/70 R20 et 460/70 R24), qui seront complétées par 7 autres en 2015.

Les 9 dimensions du Michelin BibLoad Hard Surface :

  • 400/70 R20 149A8/149B IND TL
  • 460/70 R24 159A8/159B IND TL
  • 440/80 R28 163A8/163B IND TL
  • 340/80 R18 143A8/143B IND TL
  • 480/80 R26 167A8/167B IND TL
  • 500/70 R24 164A8/164B IND TL
  • 400/70 R18 147A8/147B IND TL
  • 540/70 R24 168A8/168B IND TL
  • 340/80 R20 144A8/144B IND TL
Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle