S'abonner
Manufacturiers

Michelin engrange plus de bénéfices qu'attendu

Publié le 21 août 2023

Par Romain Baly
2 min de lecture
Au premier semestre 2023, le manufacturier clermontois a vu son bénéfice augmenter de 45 % en dépit de la baisse des ventes de pneus. C’est pourquoi, Michelin s'autorise à revoir à la hausse ses objectifs annuels.
Avec une excellente performance dans les secteurs à forte marge, comme les pneus pour engins miniers, agricoles et pour l'aviation, Michelin a vu ses résultats du premier semestre se consolider. ©AdobeStock

Malgré une baisse de 3,7 % des ventes de pneus au premier semestre 2023, Michelin a connu une augmentation notable de près de 50 % de son bénéfice net, grâce à des prix élevés. Ce bénéfice a atteint 1,2 milliard d'euros, avec un chiffre d'affaires de 14,1 milliards d'euros, en hausse de 5,9 %. Ces chiffres ont été dévoilés le 26 juillet 2023 par le géant du pneumatique basé à Clermont-Ferrand.

Si les ventes de pneus neufs ont suivi la reprise du marché automobile, les enveloppes de remplacement ont, elles, subi de significatives opérations de déstockage en Europe et en Amérique du Nord. Les coûts de transport et des matières premières ont également eu un impact de 560 millions d'euros. Cependant, d'après un communiqué du groupe, l'entreprise a réussi à "couvrir la totalité des facteurs d'inflation" grâce à plusieurs hausses de prix instaurées en 2022 et début 2023.

Leader sur le marché des matériaux de pointe

Avec une excellente performance dans les secteurs à forte marge, comme les pneus pour engins miniers, agricoles et pour l'aviation, le numéro un du pneumatique et de la mobilité a vu ses résultats du premier semestre se consolider. Les ventes de produits annexes comme les convoyeurs, les courroies, les joints, ainsi que les guides gastronomiques ont également contribué positivement.

Face à ces résultats, Florent Menegaux, le président de Michelin, a souligné la capacité d'adaptation de l'entreprise face à la transformation rapide des marchés. Selon lui, la qualité des produits et des services proposés par Michelin, couplée à une stratégie de prix appropriée, leur permet de se concentrer sur les segments de marché à forte valeur ajoutée.

En outre, le groupe a revu à la hausse ses perspectives pour l'année 2023, visant un résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,4 milliards d'euros, contre 3,2 milliards initialement prévus. En parallèle, il vise également un flux de trésorerie disponible de plus de 2 milliards d'euros, contre 1,6 milliard précédemment. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle