S'abonner
Manufacturiers

Michelin rassemble toute sa gestion de flotte sous une marque ombrelle

Publié le 19 novembre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Le groupe tricolore simplifie son offre dédiée aux gestionnaires de parc. Masternaut, Sascar et NexTraq disparaissent pour être rassemblés sous une nouvelle bannière commune dénommée Michelin Connected Fleet.
Après avoir repris ces dernières années les sociétés spécialisées Masternaut (en Europe), Sascar (Amérique latine) et NexTraq (Amérique du Nord), Michelin regroupe toutes ces entités sous une même marque. ©Michelin

Fidèle à Solutrans, le manufacturier clermontois a profité de la grande biennale du monde du transport pour y dévoiler Michelin Connected Fleet. Une nouvelle marque ombrelle unifiant sous un dénominateur commun l'ensemble des entités, services et solutions destinés à la gestion de flotte. Une thématique sur laquelle Michelin s'est développée ces dernières années via le rachat de Masternaut en Europe, Sascar en Amérique latine et NexTraq en Amérique du Nord.

Trois noms qui vont progressivement disparaitre – la mention "Powered by Masternaut" accompagnant dans un premier temps la marque Michelin Connected Fleet sur le Vieux Continent, par exemple – pour permettre au groupe de gagner en lisibilité et en visibilité. "Ces trois entreprises ont des expertises très complémentaires et l'idée est donc de faire en sorte que le savoir-faire de chacune profite à tout le monde", précise Alexandra Eude, directrice marketing de la marque.

70 000 clients et 600 000 véhicules dans le monde

Fort de ce développement, Michelin Connected Fleet, qui revendique 70 000 clients dans le monde pour un total de 600 000 véhicules, souhaite renforcer l'accompagnement de ses clients dans leur gestion de flotte. L'interprétation et l'analyse des données issues des véhicules connectés grâce aux outils de cette marque s'avèrent ainsi au centre de la démarche de Michelin avec l'idée d'améliorer l'efficacité, la sécurité des biens et des personnes et l’impact environnemental de ses partenaires.

Grâce aux systèmes télématiques installés dans les véhicules, les gestionnaires de flottes ont une visibilité, en temps réel, sur leurs marchandises, les camions, les remorques qui constituent leur parc et l’endroit où ils se trouvent. Ils peuvent ainsi optimiser l’utilisation de leur parc, réduire leurs coûts et assurer la sécurité routière, en adaptant les comportements de conduite.

40 jours pour essayer

La meilleure preuve se faisant par l'exemple, les équipes de MCF (soit 450 personnes issues en Europe de Masternaut) proposent un accompagnement sur-mesure aux clients. Ainsi, pour mieux les convaincre, une phase d'essai de 40 jours est avancée. Portant sur une flotte test de 5 véhicules, elle se déroule en deux étapes de 20 jours chacune entrecoupée d'un audit et de la mise en place d'actions correctives. A la clé, une réduction de 5 à 7 % de la consommation et de 20 % des incidents sur la route.

De cet essai découle un déploiement sur la flotte complète puis un suivi mensuel de celle-ci par un référent dédié qui accompagne le gestionnaire dans l'analyse des données définies au préalable. Le gain final peut s'avérer substantiel, Michelin faisant état d'économies pouvant s'élever jusqu'à 2 millions d'euros par an sur une flotte de 600 poids lourds. Après l'Espagne, en 2020, puis la France aujourd'hui, Michelin Connected Fleet sera lancée dans les prochaines semaines au Royaume-Uni, en Allemagne et en Afrique du Sud, avant d'être déployée à plus grande échelle dès 2022.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle