S'abonner
Marché

La plus vieille usine de pneus iranienne met la clé sous la porte

Publié le 25 avril 2022

Par Romain Baly
< 1 min de lecture
La société Kian Tire, plus ancien fabricant de pneumatiques en Iran, a fermé ses portes pour raisons économiques. L'usine était le plus grand producteur d'enveloppes hors route du pays.
La société Kian Tire avait été fondée en 1958 par l'Etat iranien et le groupe BF Goodrich. ©AdobeStock

Fondée en 1958 par l’État iranien et le groupe BFGoodrich (avant donc que celui-ci ne soit rattaché à Michelin), la société Kian Tire a stoppé son activité. Le plus ancien fabricant de pneumatiques du pays a été fermée par les autorités à cause de "problèmes financiers", a annoncé mercredi l'agence officielle Irna.

Située dans la banlieue de la capitale Téhéran, l'usine était "le plus grand producteur de pneus hors route en Iran" et produisait "des pneus pour des véhicules militaires et des camions de grande taille", a indiqué l'agence.

L'Etat avait repris la main face aux difficultés

Selon Irna, Kian Tire a été fermé il y a quelques jours "en raison des problèmes financiers et des difficultés d'approvisionnement en matières premières", mettant plus de 1 200 salariés au chômage.

En raison de dettes bancaires, Kian Tire était gérée directement par le gouvernement depuis quelques années, a rapporté Irna. Selon les médias locaux, plusieurs ouvriers de la société s'étaient rassemblés dimanche pour appeler les autorités à prendre des mesures afin de sauver l'usine. (avec AFP)

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle