S'abonner
Marché

Le marché tricolore du pneu n'atteindra pas l'équilibre en 2020

Publié le 30 novembre 2020

Par Romain Baly
2 min de lecture
Alors que les ventes se sont encore maintenues à un bon niveau en octobre, l'industrie française du pneumatique a été coupée dans son élan par le second confinement. Un exercice stable ou positif parait désormais illusoire.
Les ventes TC4 ont augmenté de 4,5 % en octobre 2020.

La bonne dynamique observée durant la période estivale s'est confirmée en septembre, avec une croissance de 8,8 %, mais aussi en octobre 2020. Selon les derniers chiffres du Syndicat des professionnels du pneu (SPP), le marché tricolore du TC4 (tourisme, camionnette, 4x4) a enregistré un nouveau gain de 4,5 % le mois dernier, lui permettant de combler en partie son retard et de présenter un bilan, après dix mois, à -12,8 %. Pour rappel, celui-ci accusait un recul de 15 % à fin septembre et, en remontant encore plus loin, de 34 % à fin avril.

Dans le détail, il est intéressant de constater que les pneus tourisme ont enregistré une croissance relativement modérée (+2,8 %) contrairement aux segments 4x4/SUV et camionnette qui présentent des dynamiques franchement favorables avec des hausses mensuelles de respectivement 10,7 % et 16,6 %. Les pneus PL pointent quant à eux à +4 % sur un mois et à -5,4 % sur l'ensemble de l'année. Côté saisonnalité, le marché semble aussi avoir profité en octobre de la parution du décret sur les équipements hivernaux. Si elle n'entrera en mesure qu'en novembre 2021, cette mesure a visiblement boostée les ventes de pneus hiver (+19,6 %) et toutes saisons (+17,4 %).

Des prix en hausse

Sur le plan de la distribution, ce sont les négociants spécialistes qui ont tiré le mieux leur épingle du jeu avec un gain de 23,7 % en pneus hiver et de 26,9 % en toutes saisons. Plus globalement, le SPP note que les centres autos et réparateurs rapides sont davantage affectés par les effets de la crise sanitaire bien qu'ils conservent, après dix mois, des parts de marché supérieures aux spécialistes sur l'ensemble des pneus tourisme. La pandémie a par ailleurs eu un effet direct sur les prix puisque des hausses sont constatées sur la quasi-totalité des segments (+2,7 % en TC4) "démontrant l'urgence pour les entreprises de renforcer leur marge", estime le syndicat.

Positif à bien des égards, ce dernier bilan est toutefois à mettre en perspective avec ce qui s'est passé fin octobre. La mise en place du second confinement a cassé le bon élan du marché. "Les dernières tendances nous donnaient l’espoir d’une bonne fin d’année et d’un atterrissage proche de l’équilibre", explique ainsi le SPP. "Le nouveau confinement et les incertitudes liées à la situation sanitaire, combinées à une météo très clémente fragilisent cette reprise", conclut l'organisation.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle