S'abonner
Marché

Michelin et les premium ont toujours les faveurs des Français

Publié le 10 novembre 2021

Par Romain Baly
3 min de lecture
Selon une enquête réalisée par YouGov, le manufacturier clermontois demeure au centre des préoccupations des Français dès lors qu'il est question de pneumatique. Plus globalement, les firmes premium sont celles qui rencontrent le plus de succès.
L'enquête menée par YouGov auprès de 1005 personnes s'avère favorable à Michelin. ©Michelin

En exclusivité pour le Pneumatique, YouGov a interrogé les Français sur leur perception globale du monde du pneumatique. 1005 personnes, panel représentatif de la population nationale, se sont prêtées au jeu des questions-réponses les 7 et 8 octobre 2021. Premier constat, fleuron de l'industrie tricolore, Michelin reste la marque la plus connue du marché, étant citée par 92 % du panel dont 98 % des plus de 55 ans et autant chez les retraités.

Une grande majorité pense rouler en toutes saisons…

On retrouve ensuite un trio composé de Goodyear, Continental et Bridgestone, avec respectivement 81, 80 et 79 % de citation. La marque japonaise monte par ailleurs au deuxième rangs chez les conducteurs de camionnettes et vans. A l'extrême opposé, des marques comme Nexen (7 %), Vredestein (6 %) ou Kumho (5 %) sont assez méconnues des Français. Plus globalement, il est assez intéressant de constater que la connaissance au produit pneumatique va grandissante à mesure que l'on vieillit et selon que l'on soit ou non en activité.

Autre item sur lequel s'est arrêté YouGov, celui de la saisonnalité des enveloppes utilisées vient confirmer un récent sondage du SPP. Ainsi, une très grande majorité du panel interrogée pense rouler en toutes saisons (65 %), et une assez faible en été (23 %), alors même que la réalité des ventes est tout autre, et les résultats s'avèrent être homogène quel que soit le sexe, l'âge, la région, la catégorie socio-professionnelle ou le statut marital.

Les 25-34 ans favorables aux marques "low cost"

Au niveau des catégories tarifaires, l'une des questions portait sur les pneus d'entrée de gamme ou "low cost". Les Français sont-ils prêts à sauter le pas et à délaisser ainsi les marques premium, dont ils sont pourtant traditionnellement fan faisant de l'Hexagone le dernier bastion du genre en Europe ? Les résultats sont à vrai dire assez équilibrés. Ainsi, 15 % des répondants se disent tout à fait prêt à le faire et 28 % plutôt prêt contre 26 % pas vraiment prêt et 20 % pas du tout prêt.

Et l'idée de payer moins chers ses pneus est d'ailleurs un argument qui fait mouche chez les plus jeunes, 58 % des 25-34 ans se disant prêt à y avoir recours contre à peine 33 % chez les plus de 55 ans. Sur le plan géographique, c'est dans le Sud-Ouest qu'on retrouve le plus d'avis positifs (53 % de tout à fait ou plutôt prêt) tandis que le Nord-Ouest est assez peu réceptif à cette idée (48 % se disent pas vraiment ou pas prêt).

Un achat guidé par la réputation

La question des motivations est elle aussi cruciale dans les processus d'achat et les connaitre précisément est un enjeu pour les fabricants et revendeurs. Nonobstant les conclusions de la précédente question sur l'intérêt grandissant des acteurs low cost, la réputation de la marque demeure le premier motif d'achat, citée par 46 % du panel dont 51 % des hommes, et autant chez les plus de 55 ans. En deuxième position, on retrouve l'opportunité de profiter d'une offre promotionnelle (43 %) et en troisième le prix, au demeurant faible, du produit.

Cet argument est d'ailleurs le principal pour les 35-44 ans ainsi que pour les sans-emploi (56 %) et les étudiants (46 %). Les personnes interrogées ont également mis en avant la disponibilité du produit (20 %), la recommandation des proches (19 %) et la fidélité à une marque (18 %) comme critère d'achat. Celui-ci est par ailleurs, avec la réputation de la marque, le principal motif chez les possesseurs de deux roues. Proximité avec le vendeur et services figurent en fin de classement.

Norauto et Feu Vert dominent

Sur le plan de la distribution, justement, les enseignes Norauto et Feu Vert demeurent le plus souvent citées et sont ainsi au coude-à-coude (71 et 70 % de citation). Suivent Speedy (62 %), Point S (60 %), Midas (52 %) ou encore Euromaster (49 %). Des réseaux plus spécialisés comme Vulco (19 %) et Profil Plus (11 %) sont quant à eux moins souvent évoqués.

La distribution traditionnelle faisant face depuis une quinzaine d'année à la concurrence des pure players, YouGov s'est intéressé à cette thématique. Conclusion : si les 35-44 ans et 45-54 ans sont en majorité favorables à ce mode de consommation (les premiers se disant à 56 % tout à fait ou plutôt prêt à le faire contre 57 % pour les seconds), les plus de 55 ans y demeurent assez peu réceptif (33 % se disant tout à fait ou plutôt prêt et 61 % pas vraiment ou pas du tout prêt).

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle