S'abonner
Services

L’usure des pneus à la loupe de Quick Tread

Publié le 27 mai 2015

Par Jérôme Fondraz
2 min de lecture

A son tour, Hunter se prépare à lancer en Europe un système de mesure du niveau d’usure des pneumatiques, qui peut être interfacé à ses systèmes de contrôle de la géométrie. Il a été présenté en avant-première au salon Autopromotec.

La commercialisation du système Quick Tread de Hunter démarre à l'été 2015

En tant que fournisseur majeur d’équipements pour les ateliers automobiles, Hunter devait être en mesure de proposer un système performant pour lire le niveau d’usure des pneumatiques. Comme d’autres, son dispositif Quick Tread fait appel à une caméra vidéo et un scanner laser pour photographier et modéliser les pneumatiques.

Son fonctionnement est ultra simple pour l’opérateur, qui doit juste franchir une rampe latérale avec le véhicule, sans s’arrêter, à une vitesse comprise entre 5 et 15km/h. Sous cette rampe, une caméra et un laser sont automatiquement déclenchés à chaque passage. A eux deux, ils enregistrent une image comportant 280.000 points de mesure, dont plus ou moins 800 rien que pour le scanner.

Le système est relié à un ordinateur et une imprimante, capables de produire un rapport graphique de qualité, avec une image en 3D pour les 4 pneus, affichant la profondeur de gomme restante pour chaque rainure de la bande de roulement. «Cette précision de mesure points par points sur plusieurs lignes permet d’éviter les interprétations incorrectes d’un système ne prenant en compte qu’une ligne, et qui peut réaliser ses mesures sur le témoin d’usure, par exemple», a expliqué Patrick G. J. Callanan, International OEM account manager et technical manager de Hunter.

Le fabricant a tout prévu pour faciliter la maintenance : des trappes pour occulter les optiques vidéos et du scanner, qui les protège des impuretés, un système d’air sous pression pour les nettoyer automatiquement, un capot de protection qui se relève facilement pour accéder à l’intérieur du Quick Hunter.

Quick Tread prévient automatiquement l'opérateur si les têtes sont encrassées ou si la vitesse de passage du véhicule n'était pas appropriée.

A Autopromotec, Hunter a démontré que les sculptures d’un pneu encore dégoulinant d’eau pouvait quand même être mesuré avec la même précision, et qu’il pouvait être relié à un système de géométrie de sa gamme pour intégrer dans son rapport imprimé l’existence ou non d’un problème d’alignement à corriger.

Ce système est conçu pour accroître l’activité des ateliers. «Il devrait arriver bientôt chez Provac, probablement cet été», a  précisé Patrick G. J. Callanan.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle