S'abonner
Distribution

Speedy va accueillir les VU électriques de Goupil dans son réseau

Publié le 31 mai 2022

Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
L'enseigne du groupe Bridgestone conforte sa stratégie de diversification en s'associant à Goupil. Speedy va ainsi se charger de recevoir dans ses centres les utilitaires électriques du constructeur pour des opérations de maintenance mécanique et des réparations de bris de glace.
Le nouveau modèle de Goupil, le G6, sera notamment accueilli dans le réseau Speedy. ©Goupil.

Désireux de devenir un "acteur incontournable des mobilités de demain", en particulier des mobilités électriques. Speedy vient d’annoncer son partenariat avec Goupil, constructeur français de véhicules utilitaires légers (VUL) électriques.

Goupil se chargera de la formation

L'enseigne de réparation rapide prendra en charge les interventions vitrage et bris de glaces pour l'intégralité de la gamme Goupil, soit actuellement 15 000 utilitaires en circulation. Et cette flotte est appelée à croître puisque la marque livre chaque année près de 1 000 nouveaux véhicules sur le territoire métropolitain.

Le réseau du groupe Bridgestone aura également en charge la maintenance mécanique du nouveau modèle du constructeur, le G6, homologué pour rouler sur route ouverte. Les équipes Speedy seront formées par Goupil pour intervenir sur les trains roulants, les batteries ou encore la chaîne de traction (diagnostic et remplacement).

Stratégie renforcée

Fondé en 1996 et filiale du groupe américain Polaris, Goupil fournit un peu plus de 3 000 véhicules par an pour les villes, l’industrie, les loisirs et les acteurs du dernier kilomètre. Son partenariat avec Speedy s’inscrit dans le cadre de la politique d’accords stratégiques initié par le groupe Bridgestone sur le marché de la mobilité durable.

Ces derniers mois, le manufacturier s’est en effet illustré en se rapprochant de plusieurs constructeurs de véhicules électriques, parmi lesquels Fisker, Lightyear ou encore Scoobic. En septembre dernier, l’industriel nippon s’était aussi associé du fabricant de bornes EV Box pour en vue de l’installation de quelque 3 500 points de recharge dans son réseau européen.

 

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle