S'abonner
Manufacturiers

De nouveaux pneus Sailun pour la saison 2014/2015

Publié le 5 février 2014

Par cynthia
3 min de lecture

Martin WEST, Managing Director de Sailun Europe, répond aux questions du magazine Le Pneumatique 

Quelles nouveautés vont figurer dans le catalogue de Sailun en 2014 ?

Cette année, nous lançons l’Atrezzo ZSR, un pneu UHP avec 32 dimensions pour commencer, à partir du 16 pouces. La gamme s’élargira à la fois vers des diamètres de jantes supérieurs et inférieurs. Il y aura quelques recoupements avec le pneu Atrezzo SH402, qui est notre autre pneu UHP, mais cela laissera aux clients le choix entre un pneu plus fonctionnel ou un autre très équilibré. Sur le segment SUV, nous avons deux profils de pneus routiers, déjà commercialisés en Amérique du Nord, les Terramax CVR (18 dimensions) et Atrezzo SVR LX (15 dimensions), qui ont été adaptés aux besoins des marchés européens, afin de se conformer à la directive REACH. Ils sont actuellement en cours d’évaluation pour l’étiquetage. Ils seront complétés au deuxième trimestre 2014 par 2 autres profils tout-terrain : les Terramax H/T et Terramax A/T. Cela va élargir notre catalogue de pneus SUV de 2 à 4 profils différents, ce qui représente une offre très complète pour les distributeurs. Enfin, nous avons aussi l’intention d’introduire en cours d’année une nouvelle gamme tourisme dénommée Rovelo. Sailun restera la marque principale et le porte-drapeau du Groupe, bénéficiant en priorité des efforts de R&D. Le lancement de Rovelo s’inscrit dans le cadre d’une politique de développement d’autres marques. La gamme pourra faire appel à d’anciens profils de Sailun, notamment.

Sailun a-t-il l’intention de proposer d’autres produits à l’image de l’Ice Blazer WSL, spécialement conçu pour les marchés européens ?

L’arrivée de Thomas JANG dans notre équipe souligne la volonté du Groupe de développer une ligne de produits plus spécifique pour les marchés européens. Avec sa longue expérience chez Kumho, dont il a été le directeur du centre technique avant de nous rejoindre, Thomas va nous aider à évoluer dans ce sens, techniquement.

La situation économique actuelle en Europe est-elle un avantage pour les marques « budget » ?

Le marché se contracte mais notre part de marché progresse. Je crois que la crise aide effectivement les consommateurs à réaliser que les marques « budget » présentent une véritable alternative. Sailun est arrivé au bon moment pour profiter de cette évolution dans les mentalités. Bien sûr, les produits concurrents sont nombreux sur le marché. C’est pourquoi nous cherchons à nous distinguer en mettant l’accent sur la qualité.

Avez-vous prévu d’accroître votre efficacité logistique ?

Oui. Un stock doit être créé pour l’Europe au troisième trimestre 2014. Il pourrait bien être localisé en France, soit au sud de la région parisienne, soit près du Luxembourg. Actuellement, les pneus sont acheminés directement de la Chine aux distributeurs européens. Entre la commande et l’arrivée des pneus dans les entrepôts, deux mois seulement se sont écoulés.

Combien de temps faudra-t-il à Sailun pour passer du statut de marque « budget » à celui de marque de « seconde ligne » ?

C’est évidemment un objectif de Sailun sur le long terme, mais avant de vouloir courir il faut savoir marcher. Nous devons nous assurer que nos produits répondent aux besoins des consommateurs et que nous savons les vendre. La croissance de Sailun en Europe sera progressive. Elle s’accompagnera aussi de l’arrivée de nouvelles marques, qui lui permettront de mieux se positionner.

Quid des pneus PL pour 2014 ?

Sailun est également très dynamique sur ce segment. Sur le marché français, nous nous sommes associés à Doumerc Pneus pour la commercialisation exclusive de notre catalogue. Cinq nouveaux profils vont arriver en cours de l’année et plusieurs dimensions supplémentaires vont compléter les gammes existantes. L’objectif est d’élargir notre offre à des produits en 17.5 et 19.5 pouces, qui sont de plus en plus populaires.

Combien de pneus PL commercialisezvous en Europe ?

En 2013, nous avons vendu environ 100 000 pneus poids lourds et nous visons les 150 000 en 2014. C’est un objectif de croissance élevé mais qui s’appuie sur une forte dynamique de lancement produits.

Comment voyez-vous le fait que Distri Cash travaille avec d’autres marques chinoises ?

Dans un monde parfait, évidemment, ce serait mieux que la société ne distribue que nos pneumatiques, mais la réalité est différente. Les distributeurs entretiennent de multiples relations avec les manufacturiers dans tous les segments. Nous considérons que Distri Cash réalise un excellent travail avec la marque Sailun. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Et puis c’est aussi à nous de faire en sorte que la société entretienne des relations étroites avec ses clients autour de la marque Sailun.

Vous êtes en phase de recrutement actuellement. Quels sont vos besoins ?

Nous avons embauché récemment une personne en Russie, et une autre en Autriche. Nous cherchons maintenant un spécialiste poids lourds pour la Suisse. Certains marchés nécessitent une meilleure couverture et plusieurs postes sont toujours à pourvoir.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle