S'abonner
Manufacturiers

Mouvement de grève au sein des usines Goodyear de Montluçon et Riom

Publié le 12 juillet 2022

Par Romain Baly
2 min de lecture
La production sur ces deux sites du groupe américain est fortement perturbée à la suite d'un mouvement social. Les employés grévistes de Goodyear réclament des hausses de salaire dans un contexte inflationniste.
Les sites de production Goodyear de Montluçon et Riom sont touchés par un mouvement de grève (image d'illustration). ©Goodyear

Coup de chaud dans les rangs de Goodyear. La production des usines de Montluçon (Allier) et Riom (Puy-de-Dôme) est en effet fortement perturbée en raison d'un mouvement de grève lié à des revendications sur le pouvoir d'achat, ont appris ce lundi de sources syndicales nos confrères de l'AFP. À Montluçon, où sont fabriqués essentiellement des pneus pour motos, seulement 50 % de la production est assurée, a indiqué à l'AFP David Guillaume, secrétaire général CGT (majoritaire), faisant état de 80 % de grévistes.

Le mouvement sur ce site qui compte 550 salariés en CDI selon la même source, a été lancé jeudi et s'est poursuivi durant le week-end. Les grévistes réclament des hausses de salaires "à hauteur de l'inflation" et une revalorisation de la prime de transports "à 50 euros bruts, contre 10 euros brut en moyenne aujourd'hui".

La direction dit oui… mais en 2023

Le mouvement est parti "de la décision de la direction d'octroyer une prime de participation sur les bénéfices de 16 euros. Autant ne rien donner du tout...", a ajouté David Guillaume, précisant qu'une majorité des salariés avaient décidé d'en faire don à une association. La direction, a encore affirmé ce responsable syndical, serait d'accord pour une hausse des salaires conséquente, mais en 2023. Une réunion est prévue le 21 juillet.

"La direction de Goodyear France confirme sa volonté de poursuivre le dialogue avec les représentants du personnel. Une réunion se tiendra la semaine prochaine pour anticiper les négociations salariales annuelles obligatoires de 2023", a indiqué l'entreprise, sollicitée par l'AFP.

Des ventes en hausse de 40 % au premier trimestre

La grève touche aussi le site de Riom (rechapage de pneus de poids lourds), "d'où il ne sort quasiment plus rien : 75 pneus vendredi contre 400 d'habitude", a affirmé à l'AFP Didier Raynaud, délégué CFDT (majoritaire) et délégué syndical central. "Nous demandons des mesures d'urgence, d'autant plus légitimes au vu des profits réalisés par l'entreprise", a ajouté l'élu du personnel de cette usine qui emploie, selon ses chiffres, 92 personnes.

Goodyear a réalisé un chiffre d'affaires de 17,5 milliards de dollars en 2021, pour un bénéfice net de 764 millions, selon son dernier rapport annuel. Au premier trimestre 2022, ses ventes ont atteint 4,9 milliards USD, un chiffre en hausse de 40 % sur un an. (Avec AFP)

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle