S'abonner
Marché

Les bonnes ondes du SPP

Publié le 3 mai 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Partenaire de l'émission "On parle auto", le Syndicat des professionnels du pneu bénéficie chaque samedi matin, sur Sud Radio, d'une pastille exclusivement dédiée au pneumatique. Une belle occasion de valoriser toute la filière et l'ensemble de ses acteurs.
Jean-Luc Moreau et Laurence Péraud animent l'émission "On parle auto".

Bien à sa place sur le petit écran au travers d'émissions iconiques (Automoto sur TF1 ou Turbo sur M6), l'automobile peine paradoxalement à s'installer sur les ondes. L'image a plus de force que les mots... ceci expliquant cela. Pendant quelques années, la station RMC s'est pourtant intéressée au sujet avec une émission dédiée et des rendez-vous spéciaux, lors des grands chassés-croisés de l'été notamment, avant que Sud Radio ne la supplante.

Une démarche pédagogique

Aujourd'hui, la station longtemps basée à Toulouse avant de s'installer à Paris est devenue un média référent pour l'univers automobile avec son émission "On parle auto". Chaque samedi matin, de 11h à 12h, Laurence Péraud, rejoint depuis le début de l'année par Jean-Luc Moreau, décortique l'actualité du secteur et donne la parole à ses acteurs. Depuis quelques semaines, le programme compte un nouveau partenaire.

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) y est en effet associé et anime une séquence intitulée "Parlons pneus, Parlons bien". Une prise de parole unique dans le paysage audio-visuel français qui s'inscrit "parfaitement dans la mission pédagogique que s’est assignée le SPP", confirme l'organisation. Son président, Dominique Stempfel, intervient ainsi sur différents sujets et répond aux questions posées par les auditeurs, nombreuses au demeurant, signe "d'une véritable curiosité pour le pneumatique".

Les experts ont la parole

Pour Jean-Luc Moreau, cette initiative s'inscrit dans la logique des choses. "Le pneu est un élément essentiel sur une voiture et pourtant les gens ont tendance à l'oublier ou à le réduire à quelque chose de contraignant, qu'il faut changer périodiquement, souligne-t-il. Avec cette chronique, on veut apporter à nos auditeurs de l'information utile. Aujourd'hui, les retours sont très bons. La question du toutes saisons, par exemple, interpelle les gens et suscite beaucoup de questions".

Les distributeurs et manufacturiers adhérents ainsi que des partenaires sont invités à intervenir dans l’émission via leurs experts. Une façon, encore une fois, d'avoir une démarche pédagogique en offrant, à partir d'un sujet technique, une information objective et compréhensible. Preuve du potentiel de cette démarche, plus de 150 thématiques ont été identifiées et seront développées dans les prochains mois. Certaines sont ensuite relayées sur les réseaux sociaux pour poursuivre l'échange.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle