S'abonner
Manufacturiers

Nokian relocalise une partie de sa production russe

Publié le 3 mars 2022

Par Romain Baly
2 min de lecture
Alors que la guerre se poursuit en Ukraine, Nokian Tyres a décidé de déplacer une partie de sa production réalisée près de Saint-Pétersbourg vers ses usines implantées en Finlande et aux États-Unis.
Implantée à Vsevolozhsk, près de Saint-Pétersbourg, l'usine russe de Nokian Tyres est l'une des plus grandes d'Europe. 17 millions d'enveloppes sortent chaque année de ce site. ©Nokian Tyres

Voilà désormais une semaine que la Russie a décidé d'envahir l'Ukraine, déclenchant ainsi une effroyable guerre. Face à cette situation et aux multiples sanctions qui tombent sur le Kremlin, Nokian Tyres se devait de réagir. Le fabricant finlandais est en effet le premier producteur de pneumatiques au pays des tsars avec une gigantesque usine employant 1 600 personnes et fabricant, chaque année, 17 millions d'enveloppes TC4.

Situation d'urgence

Dans ce contexte, le groupe a annoncé avoir déplacé une partie de sa production réalisée jusqu'à présent à Vsevolozhsk, près de Saint-Pétersbourg. Si le site fonctionne "normalement", le groupe a choisi de sécuriser sa production en relocalisant certaines chaînes (ni le type, ni le nombre n'ont été précisés) en Finlande et aux États-Unis. "Nous avons activé nos plans d'urgence pour atténuer les impacts financiers et opérationnels sur notre entreprise", a déclaré la société dans un communiqué publié sur son site Internet.

Nokian a par ailleurs déclaré surveiller la situation "avec une grande tristesse" tout en espérant que soit trouvée "une solution diplomatique rapide à cette tragédie. Pour nous, la sécurité de nos employés est la priorité numéro un. Nous ne voulons pas spéculer sur d'éventuelles sanctions futures ou sur l'évolution de la situation en général, a également indiqué le fabricant. Nous annoncerons tout impact direct important sur Nokian Tyres, le cas échéant et en temps opportun".

Sept manufacturiers en Russie

La groupe finlandais est l'un des sept manufacturiers avec Bridgestone, Continental, Michelin, Pirelli, Titan et Yokohama à être implanté en Russie. Il est le premier à s'être publiquement prononcé sur ce conflit.

Selon nos confrère de Tire Business, les exportations de pneumatiques en provenance de la Russie se sont élevées, en 2021, à 1,14 million d'unités, soit moins de 0,3 % du marché mondial. L'Ukraine, où sont implantés quatre fabricants, a exporté dans le même temps 450 930 pneumatiques.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle