S'abonner
Services

Mobivia et Black Star s'associent pour créer une usine de rechapage

Publié le 6 juillet 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
C'est à Béthune, sur l'ancien site de production du groupe Bridgestone, qui verra le jour ce projet porté par le groupe Mobivia et la société Black Star. Une initiative qui soutiendra le développement du reconditionnement de pneus VL.   Alors qu'elle a fermé ses portes le 30 avril 2021, l'ancienne usine Bridgestone de Béthune (62) […]
La futur usine emploiera 200 personnes d'ici 2025.

C'est à Béthune, sur l'ancien site de production du groupe Bridgestone, qui verra le jour ce projet porté par le groupe Mobivia et la société Black Star. Une initiative qui soutiendra le développement du reconditionnement de pneus VL.

 

Alors qu'elle a fermé ses portes le 30 avril 2021, l'ancienne usine Bridgestone de Béthune (62) ne dira pas définitivement au revoir au monde du pneumatique. Le site a en effet été choisi par Mobivia et Black Star, déjà partenaire de Norauto, pour concrétiser un projet commun. Le groupe spécialisé dans l’entretien automobile s’est associé au fabricant d'enveloppes rechapés pour annoncer la création d’une unité de reconditionnement de pneus à Béthune. Une initiative soutenue par le manufacturier japonais.

Ce site de rechapage de pneus tourismes permettra la création d’une cinquantaine d’emplois en 2022, et près de 200 emplois en 2025. Collectés dans les réseaux du groupe Mobivia (Norauto, Midas et Carter-Cash), les enveloppes seront acheminées, triées puis reconditionnées avant d’être mises de nouveau sur le marché. Objectif : permettre aux consommateurs d’accéder à une offre élargie de produits “éco-responsables”. Chaque pneumatique reconditionné générera effectivement une économie de 80 % de matière, soit 9 kg de gomme et d’acier.

25 % du site sera exploité

Ces pneus rechapés seront notamment commercialisés par les enseignes du groupe Mobivia ainsi que les réseaux de distribution de Bridgestone (Speedy, First Stop et Côté Route).

Ce projet d’économie circulaire dans l’univers du pneumatique capitalisera sur les infrastructure du site de Béthune, dont il utilisera 25 % de la surface. Bridgestone, Mobivia et Black Star précisent que l’usine proposera majoritairement des emplois compatibles avec les compétences des anciens salariés de l’usine. “C’est une première concrétisation de l’engagement pris par Bridgestone auprès de ses salariés et de la région pour redynamiser le site et le territoire. Il démarrera en janvier 2022, avec une montée en puissance au fur à mesure du développement de l’activité“, indiquent les trois partenaires.

Un soutien total de Bridgestone

Nous apportons en effet à ce projet un soutien essentiel d’un point de vue financier (aides à l’embauche d’anciens salariés), opérationnel (cession des machines nécessaires au projet pour un montant symbolique), commercial (en soutenant la vente de pneus reconditionnés dans nos réseaux de distribution) et technique (support informatique, formation)“, confirme Daniel Giroud, directeur commercial et membre du comité exécutif de Bridgestone EMIA.

Nous entrons dans une nouvelle ère qui vise à prolonger la durée de vie des produits collectés. Nous avons démarré il y a quelques mois la régénération des batteries plomb permettant de donner un cycle de vie supplémentaire pour 1/3 des batteries usagées. C’est à présent autour du pneu que nous poursuivons notre engagement“, ajoute Fabien Derville, président de Mobivia.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle