S'abonner
Distribution

Direction l'Espagne pour Allopneus

Publié le 2 avril 2019

Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Déjà présent en Belgique et aux Pays-Bas, le spécialiste de la vente de pneus sur Internet poursuit son internationalisation. En Espagne, Allopneus s'appuie sur un réseau de 800 garages partenaires.
10 000 pièces sont proposées sur alloneumaticos.es.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri",sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:"Times New Roman";
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

A l'heure de fêter son 15e anniversaire, Allopneus.com poursuit son développement. Le numéro un de la vente de pneumatiques sur Internet en France fait son apparition sur le marché espagnol avec le site alloneumaticos.es. Il s'agit du troisième pays dans lequel la société s'implante. En janvier 2019, des versions belge et néerlandaise avaient été déployées.

En Espagne, Allopneus propose une offre riche de 10 000 références "incluant toutes les grandes marques et les produits rares ou spécifiques". Quant au réseau de montage, un point essentiel au bon fonctionnement du pure player, il comprend en cette phase de lancement déjà plus de 800 garages partenaires. Un chiffre qui devrait grimper dans les mois à venir.

Pour rappel, la société basée à Aix-en-Provence (13) a écoulé l'an dernier près de 4 millions de pneumatiques et revendique ainsi une part de marché total d'environ 10 % en France. Son internationalisation devrait se poursuivre.

En début d'année, Mathieu Blaise, directeur général, nous avait ainsi confié son ambition de s'implanter "sur d'autres marchés proches de l'Hexagone". L'Allemagne, un pays jugé complexe à travailler, ne fait en revanche pas partie de ces projets.

 

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle