S'abonner
Innovation

Goodyear avance sur le pneumatique sans air

Publié le 30 mai 2022

Par Nicolas Girault
2 min de lecture
Le manufacturier américain a testé ses pneus sans air sur un véhicule électrique. Goodyear prépare ainsi les futurs systèmes de transport et leurs modèles économiques : autopartage, carburants alternatifs et autonomie des véhicules.
Goodyear a notamment testé ses pneus sans air sur une Tesla, sur son circuit luxembourgeois. Le manufacturier démontre ainsi que cette technologie répond aux exigences des véhicules électriques. ©Goodyear

Elle glisse un peu plus qu’avec des pneumatiques classiques et émet davantage de bruit… Mais l'armature de gomme et de plastique de ses enveloppes ne fléchit pas sur le tracé sinueux du circuit. La Tesla chaussée des pneus sans air de Goodyear a récemment roulé sans à-coup sur la piste d’essai du manufacturier (au Luxembourg), devant la presse.

Intérêts des pneus sans entretien

Le fabricant a testé ses pneus sans air sur 120 000 kilomètres, jusqu’à 160 km/h, par temps froid et chaud. Résultat : si ces pneus n’égalent pas encore toutes les propriétés des pneumatiques traditionnels (à air comprimé), ils n’ont subi aucun dommage majeur. L’industriel a d’ores et déjà lancé l’étude d’une deuxième génération d'enveloppes s'affranchissant de la technologie pneumatique – sans air – plus léger, moins résistants au roulement et plus silencieux. Objectif : commercialiser des modèles fiables, ne nécessitant aucun entretien et confortables, même avec des charges lourdes. Ces enveloppes visent d’abord des véhicules autonomes, loués ou partagés.

D’après le manufacturier, les véhicules exploités suivant le modèle du transport-comme-service (TaaS) réclament des pneumatiques sans entretien. La suppression d’un contrôle régulier pour vérifier la pression d’air simplifie la tâche des gestionnaires de flotte. Parallèlement, un pneu sans air permet de continuer à rouler malgré d’éventuels dommages – un atout majeur sur les véhicules autonomes.

À lire aussiMichelin lancera Uptis dès 2024

Pour répondre à ces problématiques, "ce que nous avons créé, c'est une architecture spécialement conçue qui permet de supporter et de suspendre le poids du véhicule par le haut. Vous en avez besoin pour ressentir la douceur et souplesse que vous avez avec un pneumatique gonflé à l'air", explique Michael Rachita, responsable du programme des pneumatiques non-pneumatique de Goodyear.

Transformation de modèle économique en vue

Le manufacturier à conçu ce type de roue en assemblant trois éléments. La "shearband" comprend ceinture et bande de roulement. Elle est supportée par la "connecting web", structure de liaison avec la jante. C’est le second de ces éléments qui est le plus important. La structure de liaison supporte le poids du véhicule et fournit la souplesse du pneumatique. Son avantage ? "La structure sans air implique que nous pouvons perdre un certain nombre d'éléments de connexion et continuer à rouler sur de très nombreux kilomètres sans aucun souci", affirme Michael Rachita. Autres atouts d’après lui : ces pneus seraient plus confortables et transporteraient les charges plus facilement.

À lire aussiHankook se met au pneu sans air

Sur le plan stratégique, la commercialisation de ce type de pneu obligerait les manufacturiers à changer profondément leur fonctionnement. "Les pneus sans air font partie de notre réflexion sur notre business model, et sur nos processus de fabrication", assure ainsi Xavier Fraipont, vice-président chez Goodyear pour le développement des produits pour l'Europe (cité par l'AFP). Parallèlement à la modification de leurs lignes de production, leur modèle économique pourrait aussi être bouleversé. Ainsi, ce type de pneu pourrait ainsi être exploitée sur abonnement, facturée à la livraison ou au kilomètre…

Des manufacturiers comme Bridgestone, Hankook et Michelin s’y préparent également. Avec ses expérimentation, Goodyear se positionne donc dans le camp des précurseurs.

À lire aussiBridgestone au-dessus des prévisions lors du premier trimestre 2022

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle