S'abonner
Manufacturiers

Sport auto : Hankook en WRC, Bridgestone en Formula E

Publié le 8 décembre 2023

Par Romain Baly
2 min de lecture
Le conseil mondial de la FIA a validé les fournisseurs de pneumatiques de deux de ses principales disciplines. Hankook va accompagner le WRC à partir de 2025 à la place de Pirelli. Bridgestone deviendra quant à lui le manufacturier de la Formula E à partir de 2026, remplaçant ainsi son homologue sud-coréen.
Engagé en Formula E depuis début 2023, Hankook délaissera le championnat du monde des monoplaces électriques d'ici trois ans au profit de Bridgestone. Entre-temps, le sud-coréen fera son apparition en WRC. ©Hankook

Le jeu des chaises musicales est validé. Réunis à Paris, le 7 décembre 2023, les membres du conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) se sont entendus sur les manufacturiers qui accompagneront deux des principales disciplines du sport automobile. En championnat du monde des rallyes (WRC), c'est le dossier de Hankook qui a été retenu. Le groupe sud-coréen fournira en pneumatiques la compétition durant les saisons 2025, 2026 et 2027.

"Cette décision fait suite à une procédure d’appel d’offres lancée par la FIA en juillet 2023 et basée sur des critères tels que les capacités du fournisseur, la durabilité, la qualité technique, le coût par pneu et le marketing", précise la FIA dans son communiqué.

Hankook VS. Michelin

Le groupe Hankook va ainsi prendre la relève de son homologue transalpin Pirelli. Le départ de la firme milanaise semblait inéluctable tant ses enveloppes ont fait l'objet de nombreuses critiques ces dernières années. Pirelli n'a d'ailleurs pas jugé bon de candidater à ce futur contrat. Si le WRC constituera une vraie découverte pour Hankook, le manufacturier séoulite n'est pas totalement un novice en matière de rallye. Il fournit ainsi depuis 2023 le paddock de l'ERC Junior.

Selon certaines sources, ce dernier était en concurrence avec Michelin. Ce mano-a-mano entre le sud-coréen et le français s'était déjà joué dans un passé récent pour l'appel d'offre en cours de la Formula E. Et il avait déjà tourné à l'avantage du premier qui a remplacé Bibendum en championnat du monde des monoplaces électriques début 2023. Mais cette aventure n'ira pas plus loin que l'actuel contrat. Lors de sa dernière réunion, la FIA a en effet également décidé de faire confiance à Bridgestone pour cette discipline.

Bridgestone lorgnait la F1 initialement

Hankook cumulera ainsi WRC et Formula E pendant la saison 2025 avant de céder la seconde au manufacturier nippon. Ce dernier a signé un bail de quatre ans et sera donc un pion majeur du lancement de la quatrième génération de ces monoplaces. Cette annonce constitue par ailleurs un joli rebond pour Bridgestone. Ce dernier s'imaginait revenir en Formule 1 (un univers qui n'est plus le sien depuis 2010) avant finalement de voir Pirelli être reconduit jusqu'en 2027.

"Les sports mécaniques ont toujours été et seront toujours une véritable passion pour Bridgestone, et c’est la raison pour laquelle je suis ravi que nous fassions notre retour dans un Championnat du monde FIA, a fortiori en cette année qui marque le 60e anniversaire de notre présence dans le monde des sports mécaniques", s'est enthousiasmé Shu Ishibashi, PDG monde et directeur général de Bridgestone Corporation.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle